Directement de PyeongChang

Crédit photo : travelski.com

En fin de semaine s’amorcent les Jeux Olympiques de PyeongChang en Corée du Sud.

Bien des trucs ont déjà été mentionnés à ce propos. Des trucs plus souvent politiques que sportifs. Le fait que des dirigeants politiques de certains pays aient un égo plus gros que leurs propres pays est un phénomène connu depuis la nuit des temps, mais on entend plus parler depuis que ces égos sévissent sur Twitter. Les jeux précédents ont aussi été souillés par des « tricheurs » et même si l’actualité en a trop parlé – parce que je ne veux surtout pas aller là – il est un peu triste de ne pas parler des vraies affaires qui entourent l’événement, les vrais athlètes. Un peu dommage.

Hockey

Le hockey est l’un de ces sujets dont on n’a pas traité de la bonne manière en préconisant l’absence des vedettes de la LNH plutôt que de parler des « autres » athlètes qui performeront quand même lors de cette épreuve. Je trouve plutôt qu’il s’agit d’une occasion en or de pouvoir apprécier et observer des individus qu’on n’a pas trop souvent l’occasion de voir. C’est certain que mon ptit côté canadien va probablement s’ennuyer un peu de Sidney Crosby – qui aurait évolué dans la même équipe que Connor McDavid, mais j’ai aussi hâte de voir comment vont s’en tirer les membres de l’équipe canadienne au hockey masculin cette année.

Du côté féminin, malgré le départ de Hayley Wickenheiser et de Caroline Ouellet, les canadiennes compteront d’abord sur Marie-Philip Poulin, nouvelle doyenne et leader de cette équipe pour se sauver avec la victoire. Le travail est loin d’être terminé et surtout gagné, mais j’aime tout de même leurs chances. Le spectacle promet d’être des plus excitant.

D’autres artistes de sports différents

On a beau suivre et apprécier le hockey à Paramount Hockey, je ne crois pas qu’on va s’empêcher d’apprécier les Mikaël Kingsbury, leader incontesté de ski acrobatique en bosses, Philippe Marquis, son confrère qui effectuera toutes ces manœuvres rien que sur un genou, Marianne St-Gelais et Charles Hamelin, qui disputeront aussi leurs derniers jeux en compagnie de toute l’équipe de patinage courte piste et Alex Harvey, toujours aussi gracieux en ski de fond.

J’en oublie… c’est certain!

Bref, je tenais à prendre quelques lignes pour féliciter à l’avance ces artistes d’hiver de chez nous qu’on n’apprécie pas toujours à leurs justes valeurs.

Allez! Nous sommes tous derrière vous…

Et vous, suivrez-vous les péripéties canadiennes cette année aux JO?

Comments

comments

Alain Balleux

Alain Balleux

Alain a débuté sa carrière de hockeyeur en chaussant des patins "Simpsons Sears". Son style se définissait surtout comme : sur la bottine, il s’est donc réorienté assez rapidement vers la « gérance d’estrade ». De plus, comme son père a légué tous ses talents sportifs à mon frère, Alain a vite compris qu’il devait troquer ses patins pour un clavier. Il est aussi à l’aise sur son clavier que ne l’était Yvan Cournoyer sur ses patins. Il tentera donc de commenter l’actualité « hockey », de façon aussi humoristique et régulière que possible. Pendant que nous sommes dans les vérités, autant l’avouer : il est un « fan fini » des Canadiens de Montréal.