Draft 2020 : Lafrenière est toujours roi et maître

Salut guys, je n’ai pas écrit depuis un bout, donc je ne savais pas trop comment amorcer ce texte…

Bon! Maintenant que le texte est amorcé, je peux officiellement vous saluer et vous dire que j’ai ENFIN débuté mon « scouting » pour le repêchage de la LNH qui aura lieu, je vous le rappelle au Centre Bell. D’ailleurs, il y a toujours de très bonnes chances que je puisse aller y faire mon tour, une première pour moi!

Ce que je trouve hyper intéressant avec la cuvée 2020, c’est qu’elle met en vedette un joueur de chez nous, un Québécois pure laine qui continue de nous épater à chaque fois qu’il saute sur la patinoire. Par contre, ce qui me gosse ROYALEMENT, c’est le fait que certaines langues sales ont commencé à créer un débat médiatique juste pour dire qu’il y en aura un comme c’est le cas chaque année…

L’an dernier, c’était Kaapo Kakko et auparavant il y avait eu Patrik Laine. Cette année, c’est Tim Stützle!

Pourquoi toujours ressentir le besoin de jeter de l’huile sur un feu qui n’est même pas supposé être allumé?

« Parce que c’est payant d’avoir des clicks mon Well »

#conneries

Tim Stützle a récolté 34 points en 41 parties cette saison dans la DEL, la ligue élite allemande. So what?

Alexis Lafrenière en compte maintenant 112 en 52 parties et n’est seulement qu’à 3 points d’atteindre le plateau des 300 en carrière à l’heure d’écrire ces lignes. Et c’est sans compter les points qu’il récoltera en séries cette saison puisque sa formation, l’Océanic de Rimouski fera partie des favoris pour aller représenter la Q à la Coupe Memorial.

Est-ce que Tim Stützle est un excellent joueur? Absolument. Est-ce qu’Alexis Lafreniere est meilleur? Absolument!

Voici d’ailleurs, mon tout premier top 10 de la saison. Évidemment, c’est provisoire et j’ajouterai des noms dans les mois qui suivront pour terminer en force avec mon top 31 annuel que je vous livre chaque année au mois de Juin.

Alors le voici, le voilà, ce premier top 10!

1- Alexis Lafrenière – LW – Océanic de Rimouski
À mes yeux, il n’y a jamais eu de débat. Il est toujours le Roi incontesté de cette cuvée 2020 et le fait qu’elle soit présentée chez lui au Québec fera en sorte qu’il terminera la saison en force. Je suis persuadé qu’il est bien installé au 1er rang des 31 formations de la LNH.

2- Tim Stützle – C / LW – Adler Mannheim
J’adore Stützle, il est le genre de joueur que j’aime regarder lors d’un match. Il veut constamment avoir la rondelle et lorsqu’il l’a, tu sais qu’il réussira à produire quelque chose. Même si c’est un bon marqueur, son jeu est axé sur sa vision et son talent indéniable pour distribuer la rondelle. Assurément le deuxième meilleur passeur de cette cuvée.

3- Lucas Raymond – RW – Frölunda HC
Lucas Raymond est l’un des joueurs les plus spectaculaires de cette cuvée 2020 et probablement le plus explosif. Je le surveille depuis plusieurs années déjà et je n’ai JAMAIS été déçu par aucune de ses performances et ce, peu importe le contexte dans lequel il évolue. Régulier comme une horloge, je ne le vois pas sortir du top 5 le 26 juin prochain. Si c’est le cas, ce sera une grave erreur à mes yeux.

4- Cole Perfetti – C – Saginaw Spirit
Comment passer à côté d’une saison comme celle que connaît Perfetti? À l’heure d’écrire ce texte, Perfetti avait récolté 110 points en 61 parties dans la OHL qui est, à mes yeux, la meilleure des trois branches de la CHL. Je ne suis pas en admiration avec son coup de patin, mais je ne crois pas que ça pourrait lui nuire dans la LNH puisque son hockey sense est tout simplement « off the charts ».

5- Marco Rossi – C – Ottawa 67’s
Taillé dans le même moule que Perfetti, le joueur d’origine autrichienne fait la pluie et le beau temps cette saison dans la OHL, comme le démontre sa fiche de 116 points en 55 rencontres. J’ai les mêmes réticences en ce qui attrait de son coup de patin, mais j’aurais carrément pu faire « copier coller » avec cette portion du texte sur Perfetti. En fait, les deux me rappellent Bo Horvat qui est tellement le genre de joueur que vous voulez avoir dans votre formation que je ne vois pas comment les deux pourraient sortir du top 7.

6- Jack Quinn – RW – Ottawa 67’s
Est-ce que Quinn profite du talent de passeur de Rossi? C’est une question qui revient souvent dans les lectures, mais personnellement, j’en ai rien à cirer. Un bon marqueur est un bon marquer et ce, peu importe avec qui il évoluera. Quinn a déjà inscrit 51 buts cette saison avec les 67’s et sa courbe progressive suggère qu’il est loin d’avoir terminé sa progression. Il pourrait devenir l’un des vols de ce repêchage.

7- Alexander Holtz – RW – Djurgårdens IF
Assurément le joueur le plus difficile à positionner dans ce top 10 puisque dans son cas, je crois que le fait d’avoir évolué avec Lucas Raymond lors des événements internationaux l’a vraiment aidé. Par contre, j’adore sa vision de jeu et surtout, son coup de patin qui peut être extrêmement explosif par moment. Il est un peu la version suédoise de Sebastian Aho. Évidemment, je ne parle pas du défenseur des Islanders…

8- Quinton Byfield – C – Sudbury Wolves
Comme vous pouvez le constater, je n’ai pas pris mon abonnement pour le fan club de Byfield. Je ne suis pas non plus embarqué dans son bandwagon. La raison est simple, il faut voir plus loin dans que le moment présent dans son cas. Oui, actuellement, Byfield paraît très bien dans la OHL, mais dans la LNH? Croyez-moi, je ne suis pas hyper convaincu. Je l’ai personnellement trouvé extrêmement ordinaire au U20 et je crois que c’est une prémisse à ce qu’il pourrait vivre dans le hockey professionnel. Par contre, et ça je lui donne, son upside est excessivement intéressant, donc si il est repêché par une équipe qui prendra son temps pour bien le développer, je crois qu’il pourrait « peut-être » s’approcher du niveau de Mark Scheifele dans quelques années.

9- Jamie Drysdale – D – Erie Otters
J’aime bien Drysdale, c’est un défenseur hyper honnête qui se contentera de jouer sa game. Il adore se porter à l’attaque, mais ne délaisse jamais son rôle principal. Il a récolté 47 points en 49 parties jusqu’à présent et son jeu laisse présager qu’il pourrait y avoir encore de la place pour une croissance en offensive. Il pourrait devenir un genre d’Alex Pietrangelo si tout se passe bien dans son cas. Un projet hyper intéressant pour une équipe qui a besoin de regarnir sa banque de défenseurs et c’est pour cette raison qu’il pourrait très bien sortir dans le top 5.

10- Anton Lundell – C / LW – HIFK
Dans les dernières années, j’ai fait partie des gens qui ont été un peu lobotomisés par l’émergence des joueurs finlandais, mais cette année, j’ai décidé de me garder une gêne avec Lundell en voyant que plusieurs de mes confrères le plaçaient dans le top 5. En fait, je n’ai rien contre Lundell, je crois simplement que les attaquants dans son style placés plus haut sont tout simplement meilleurs. Est-ce qu’il pourrait devenir un Sebastian Aho lui aussi? Possible, mais le contraire l’est aussi. Par contre, il sera sélectionné dans les 10 premiers je crois.

Voilà. Désolé pour la longueur, ça faisait longtemps que je ne vous avais pas écrit donc disons simplement que j’étais inspiré! 🙂

Bonne journée guys!

Crédit photo : Océanic de Rimouski

Well
Wellhttps://www.facebook.com/WellHPA
Hockey Prospects Analyst

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read

À travers la Q : Les Foreurs de l’Estrie

Maxim Larouche, nouveau chroniqueur pour Paramount Hockey. Depuis quelques années, les Foreurs ont habitué leurs partisans à...
- Advertisment -