Bien que les réseaux sociaux parlent beaucoup de la ligue junior majeure du Québec, trop souvent la ligue de hockey collégial AAA est oubliée. Pourquoi passe-t-elle sous le radar ? Une question qui m’échappe à chaque fois, car à l’inverse elle ne devrait pas l’être. C’est donc pourquoi nous allons couvrir de notre côté la ligue collégiale de hockey du Québec.

Que dire de cette ligue ?

La LHCQ, mieux connue sous le nom de ligue de hockey collégial du Québec et présentée par le RSEQ, a pour but premier la réussite scolaire de ses étudiants-athlètes et ensuite le sport. Plus précisément le hockey dans le cas qui nous occupe. Tout d’abord, pour tout athlète du RSEQ, tous doivent respecter des restrictions académiques pour pratiquer leur sport. Une saison collégiale comporte deux sessions ; celle d’automne et celle d’hiver. Durant la session d’automne, chaque étudiant-athlète doit passer au minimum quatre cours pour jouer lors de la session suivante. Ensuite, à la fin de la session d’hiver, tous les joueurs doivent avoir passé huit cours au total pour rejouer l’année suivante (avec la session d’automne inclus). Si un joueur brise cette restriction, il doit quitter l’équipe. Assurément, cette règle peut faire peur à certains jeunes, mais pour d’autres, ceci est une source de motivation comme c’est le cas de l’ancien gardien de but des Rebelles du cégep Sorel-Tracy Sébastien Dupré :

“Le hockey collégial m’a bien aidé, il m’a permis de réussir huit cours…  Pour ma part, je conseille cette ligue à n’importe quel joueur de hockey.”

Ce que je vise à démontrer est ce que la LHCQ et le RSEQ peuvent apporter au jeune qui commence le cégep. La ligue donne une tape dans le dos pour pousser les jeunes à réussir académiquement et ensuite avoir du succès sur la glace. Si tu te portes bien académiquement, tu as un bon moral, ceci se transmet automatiquement sur la glace.

Un des gros avantages de cette ligue est la structure. La ligue de hockey collégial est très bien structurée, tous les joueurs ont un horaire de pratique et de match adapté à leurs études. Évidemment, chaque équipe a son propre horaire, mais la structure « Sport études » donne toutes les chances aux jeunes d’avoir le temps de faire son sport tout en lui laissant le temps d’étudier.

De plus, de nos jours, c’est certain que le junior majeur reste un rêve pour les jeunes joueurs de hockey, mais la LHCQ n’est pas un endroit de déception pour un joueur. Pour côtoyer cette ligue depuis deux ans, plusieurs excellents joueurs s’y trouvent ou s’y sont retrouvés durant les années dernières dont Pierre-Luc Veillette, capitaine actuel des Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy, Xavier Couture, ancien capitaine des Patriotes du Cégep de Saint-Laurent ou Phillipe Gatien, ancien gardien de but des Dynamiques de St-Foy. Ceux-ci sont seulement la pointe de l’iceberg, la ligue est bourrée de talent. Je suis convaincu qu’il y a bien des joueurs de LHCQ qui pourrait jouer au sein de la LHJMQ. Certains décident de venir dans la LHCQ pour continuer leurs études et percer dans le hockey universitaire par la suite, que ce soit du côté canadien ou américain. D’autres sont des joueurs affiliés du junior majeur et espèrent remonter, mais au bout de la ligne, ce sont tous ces objectifs que chacun se donne qui font de la ligue collégiale de hockey du Québec une ligue de si bon calibre même si la plupart des gens ne le savent pas.

[fusion_builder_container hundred_percent=”yes” overflow=”visible”][fusion_builder_row][fusion_builder_column type=”1_1″ background_position=”left top” background_color=”” border_size=”” border_color=”” border_style=”solid” spacing=”yes” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” padding=”” margin_top=”0px” margin_bottom=”0px” class=”” id=”” animation_type=”” animation_speed=”0.3″ animation_direction=”left” hide_on_mobile=”no” center_content=”no” min_height=”none”]

Pierre-Luc Veillette, capitaine des Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy
Pierre-Luc Veillette, capitaine des Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy

Contenu de la ligue :

Le LHCQ comporte 12 équipes, soit :

  • Les Jeannois du Collège d’Alma;

  • Le Boomerang du Cégep André-Laurendeau;

  • Les Lions du Cégep Champlain St-Lawrence;

  • Les Blues du Collège Dawson;

  • Les Dragons du Collège Laflèche;

  • Les Nordiques du Cégep Lionel-Groulx;

  • Les Patriotes du Cégep de Saint-Laurent;

  • Les Rebelles du Collège de Sorel-Tracy;

  • Les Filons du Cégep de Thetford;

  • Les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy

  • Les Cougars du Collège Champlain-Lennoxville (équipe ajoutée en 2015-2016);

  • Les Lauréats du Cégep de Ste-Hyacinthe (équipe ajoutée en 2016-2017).

Chacune de ces équipes joue 36 parties de saison régulière. Ensuite, trois rondes de séries éliminatoires, soit les quarts de finale, les demi-finales et la finale pour enfin conclure la saison avec le grand champion de la coupe RSEQ, dont les Lions du Cégep Champlain St-Lawrence sont les champions en titre de la saison 2015-2016.

Yann Déry

[/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here