J’ai peu connu la soirée du Hockey à Radio-Canada, mais pour plusieurs amateurs qui sont plus vieux que moi, le match du samedi soir était sacré. J’ai commencé à écouter le hockey de manière active autour de l’an 2000, alors j’ai pu bénéficier de la soirée du Hockey à Radio-Canada jusqu’en 2004. N’ayant pas le câble à l’époque, je me suis habitué par la suite à écouter le Hockey en anglais à CBC et les autres parties à la radio.

Chez nos compatriotes canadiens-anglais, le ”Hockey Night in Canada” est encore une institution très populaire. Les gens syntonisent CBC pour écouter leur programme double, soit le match de l’est et le match de l’ouest. Je crois que la tradition est restée beaucoup plus forte chez eux, car l’amateur moyen qui ne regarde que quelques parties par mois peut facilement avoir accès à la partie du samedi gratuitement.

Malheureusement, pour les amateurs francophones, ça fait plusieurs années que le hockey n’est plus diffusé gratuitement et je crois que ça fait en sorte que la tradition du Hockey s’effrite au fil du temps. Pour moi le sport est élément qui sert de ciment dans la société. Il permet de rapprocher les gens qui n’ont souvent rien en commun. C’est un élément de fierté d’une ville et d’une région. Cela étant dit, si ce sport demeure cloisonné dans les bouquets de télé payants, j’ai l’impression que ça décourage l’accès à ce beau sport aux néophytes et surtout aux néo-Québécois. Nous avons vu dernièrement que Twitter aux États-Unis diffuse des parties de la NFL gratuitement en ligne. Pourquoi n’y aurait-il pas un équivalent ici avec notre sport national?

J’essaye souvent d’initier mes amis immigrants au hockey, mais le fait de n’avoir aucune partie gratuite en Français par semaine ne leur donnera jamais la piqure du Hockey. Ils ne seront donc jamais tentés par la suite de s’abonner pour visionner toutes les parties. Alors, même d’un point de vue marketing ça ne fait pas de sens. Comment accroitre la croissance à long terme si l’on ne s’adresse qu’à un public de convertis?

J’ai vu dernièrement sur l’autoroute 15 vers Blainville, une publicité en français annonçant : La soirée du Hockey le samedi soir, avec une photo d’un joueur du Canadien sur l’affiche. Avec le logo de Radio-Canada/CBC. Pour quelqu’un qui aurait quitté le Québec en 2004 et qui était de retour cette année, il aurait pu croire que c’était à Radio-Canada, mais en réalité, c’était à CBC. On invite donc les auditeurs francos, à écouter le Hockey en anglais sur les ondes gratuites en utilisant l’ancien nom francophone de l’émission. C’est peut-être pour accroitre leur part de marché en tirant profit de la nostalgie des amateurs? Ça m’a fait sourire un peu. L’instant d’un moment je me suis rappelé combien ça me manquait d’avoir la vraie Soirée du Hockey.

Mais d’un autre sens cela m’a désolé. Cela m’a rappelé qu’au Québec nous sommes beaucoup mieux servis avec le hockey en anglais qu’en Français et je trouve ça assez déplorable.

(Je ne parle pas de la qualité de la production, mais de la disponibilité du service.)

Bref, j’espère un jour revoir sur ma télé hertzienne un match des Canadiens en Français! Et vous?

Philippe Landry

Article précédentHockey collégial AAA, toujours sous-évalué
Article suivantPuckeye Net Cam Protectors Description/Review
Je me prénomme Philippe. Je fais partie de la génération qui n'a jamais vu la grande époque de nos glorieux. En fait, j'avais 5 ans quand le Canadien a gagné sa dernière coupe Stanley. En tant que fan du Canadien, j'aurais détesté les Nordiques, mais j'aimerais bien qu'ils reviennent... Pour qu'on puisse les battre à nouveau! J'ai même commis ce qui aurait été un crime de lèse-majesté il y a 30 ans, soit m'acheter un chandail des Nordiques pour aller manifester à New York pour le retour des Nordiques avec des gens de Québec. Bref, pour faire une histoire courte, comme un croyant, je vis d'espoir que moi aussi un jour je pourrai parader sur la Ste-Catherine pour saluer nos valeureux champions. Je rêve d'entendre le chiffre 25 lorsqu'on parlera du nombre de coupes de notre équipe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here