Par Philippe Landry

Cette année ce sera excitant pour les amateurs de hockey de la grande région de Montréal. Un nouveau club de hockey professionnel fera son apparition dans la province. En tant que Lavallois d’origine, je suis très heureux que la ville de mon enfance accueille une équipe et j’aimerais bien aller voir quelques parties à la Place Bell cette année. Cependant, je n’irai pas voir tous les matchs en personne, alors j’ai commencé à analyser comment j’allais suivre ma nouvelle équipe favorite de la AHL.

Tailgate du match d’ouverture du 6 octobre 2017

À la télé 

Si vous êtes moins accoutumés avec le format de l’AHL, une saison régulière, comporte 76 parties (sauf pour les équipes californiennes qui jouent seulement 68 parties, oui c’est vraiment étrange!. De ces 76 parties, seulement 16 seront diffusés en français aux réseaux RDS et RDS2. Ça veut dire que ce sera entre 1 à 3 parties par mois qui seront à l’antenne de RDS/RDS2. Évidemment, comme c’est une nouvelle équipe dans un nouveau marché, j’imagine que quand l’équipe sera un peu plus populaire, il y aura plus de diffusion à la télé. Pour le moment, je n’ai vu aucun match affiché sur un réseau anglophone.

Sur le web 

Il semble que tous les matchs des équipes de la AHL soient disponibles sur le site « AHL Live ». C’est une plateforme en ligne qui permet plusieurs choix de forfaits d’écoute. Le forfait du grand amateur consiste d’avoir toutes les parties de la ligue. Il existe aussi un forfait pour écouter tous les matchs d’une équipe de votre choix ainsi qu’un forfait qui permet d’écouter les matchs à l’étranger d’une équipe de votre choix. Il existe aussi des forfaits de 10, 5 ou 1 matches à la fois ! C’est assez intéressant comme modèle d’affaires et je suis très jaloux que la LNH ne fonctionne pas de cette manière. Évidemment, si la AHL était aussi populaire que la LNH, on pourrait imaginer que ces forfaits n’existeraient pas. On offrirait probablement quelque chose de plus conventionnel comme offre de diffusion.

À la radio 

Ce sera le jeune poste de radio 91.9 Sports (91.9 MHz sur la bande FM) qui diffusera tous les matchs du Rocket. Ils ont signé une entente de 5 ans, alors c’est une bonne chose pour se bâtir un bon « fanbase ». À défaut d’avoir plusieurs parties à la télé, il sera possible de suivre les Rockets à la Radio du 91.9 Sports. Fait à noter, le 91.9 Sports diffuse aussi les parties à domicile de l’Armada de Blainville-Boisbriand si vous aimez le Hockey junior.

Pour ce qui est de la radio anglophone, il devrait y avoir 11 parties qui seront diffusées à TSN690 ((690 kHz sur la bande AM ou 107.3 HD3 sur une radio HD). Comme TSN690 diffuse déjà les parties du CH, j’imagine qu’ils se serviront du Rocket pour combler les moments où il n’y a pas de sport en direct à l’antenne. Toutes les parties diffusées à TSN690 sont des matchs du vendredi soir, où généralement il n’y a pas de matchs du Canadien.

Conclusion 

J’ai bien hâte de suivre le Rocket cette année. Mais honnêtement, je ne vais surement pas suivre tous les matchs. Je vais essayer de regarder quelques matchs à la télé ou sur internet, mais sinon pour ce qui est du reste, ça se fera à la radio, de manière sporadique. Évidemment, s’ils performent bien, je serai plus enclin à les suivre un peu plus.

 

Article précédentLe hockey tchèque en plein essor
Article suivantLa ligue nationale se modernise | Sports aux Puces 440
Je me prénomme Philippe. Je fais partie de la génération qui n'a jamais vu la grande époque de nos glorieux. En fait, j'avais 5 ans quand le Canadien a gagné sa dernière coupe Stanley. En tant que fan du Canadien, j'aurais détesté les Nordiques, mais j'aimerais bien qu'ils reviennent... Pour qu'on puisse les battre à nouveau! J'ai même commis ce qui aurait été un crime de lèse-majesté il y a 30 ans, soit m'acheter un chandail des Nordiques pour aller manifester à New York pour le retour des Nordiques avec des gens de Québec. Bref, pour faire une histoire courte, comme un croyant, je vis d'espoir que moi aussi un jour je pourrai parader sur la Ste-Catherine pour saluer nos valeureux champions. Je rêve d'entendre le chiffre 25 lorsqu'on parlera du nombre de coupes de notre équipe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here