Nous sommes lundi, le 17 juin 2019. Dans un peu plus de 4 jours, Marc Bergevin et Trevor Timmins monteront sur le podium du Rogers Arena de Vancouver pour annoncer leur sélection dans cette première ronde qui s’annonce complètement folle.

Est-ce que le Canadien parlera à son rang?

Est-ce que le Canadien s’avancera pour parler dans le top 10?

Est-ce que le Canadien sera tenté de parler deux fois en première ronde?

Est-ce que le Canadien ira même jusqu’à transiger son pick pour de l’aide immédiate?

Toutes d’excellentes questions si vous êtes un fan du CH. Disons que Marc Bergevin possède une paire de dix entre les mains et qu’il pourrait bien tenter quelque chose d’extravagant vendredi soir.

Avant de répondre à ces questions pour vous, je me suis penché sur les acquis actuels du Canadien qui pourrait très bien nous sortir une excellente saison 2019-2020 si les astres décident de s’aligner correctement.

Au centre, l’avenir est plus que rose et je crois, sans me tromper, que Bergevin et Timmins ne doivent pas se tourner vers cette position s’ils décident de parler au 15e rang. Je vois beaucoup de gens espérer que Philip Tomasino glisse jusqu’au rang du CH, mais à mes yeux, il ne serait pas du tout un bon choix puisqu’il ne répond pas à un ”besoin”. Avec la présence de Jesperi Kotkaniemi, de Ryan Poehling, de Nick Suzuki et de Jacob Olofsson, l’avenir au centre est pratiquement assurée. Sélectionner un autre joueur de centre ne rendrait pas service au Canadien.

À l’aile gauche, avec la présence de Jonathan Drouin, Tomas Tatar et Artturi Lehkonen, je ne crois pas que le CH sera tenté d’ajouter un ailier gauche à son depth chart. Ne perdons pas de vue non plus que Max Domi redeviendra un ailier gauche avec l’arrivée officielle de Poehling.

Devant le filet, avec la présence de Carey Price, de Charlie Lindgren et de Cayden Primeau, c’est totalement impensable de croire que le Tricolore pourrait repêcher Spencer Knight au 15e rang.

Donc, pour résumer, le Canadien ne repêchera pas de centre, d’ailier gauche ou de gardien de but en première ronde.

Les besoins

Même si le CH est actuellement bien nanti à l’aile droite avec les Brendan Gallagher, Andrew Shaw, Joel Armia et Paul Byron, l’avenir n’est pas excessivement rose puisque seul Jesse Ylonen a retenu mon attention en me penchant sur la profondeur à cette position. On peut donc avancer que Timmins pourrait être tenté d’ajouter un ailier droit à son arsenal.

C’est en défensive que le mot ”besoin” devient le plus important et si vous avez pris le temps de lire mon TOP 31, vous constaterez assez rapidement que l’archetype le plus disponible aux alentours du rang 15 est le défenseur. Disons que les astres se sont relativement bien alignés à ce niveau. Pour être 100% honnête avec vous, à mes yeux, la brigade défensive du Canadien mérite un peu d’amour et il est grand temps que Marc Bergevin s’y attarde. Les bonnes équipes peuvent compter sur une bonne relance et c’est cliché, mais la relance part de la défensive. Bref, si le puck ne sort pas de la zone, il n’y aura pas de relance. Disons que Victor Mete, Josh Brook et Alexander Romanov sont les seuls noms crédibles lorsqu’on pense à l’avenir à la ligne bleue.

Est-ce que le Canadien parlera à son rang?

Je crois qu’au final, c’est le scénario le plus plausible. Le top 20 de cette cuvée est reconnu comme étant excellent et je crois que le prix demandé pour les choix situés dans le top 10 sera quelque peu démesuré. Est-ce que c’est une bonne décision d’opter pour le statut quo? Absolument!

Est-ce que le Canadien s’avancera pour parler dans le top 10?

Je crois en toute sincérité que Marc Bergevin est activement au téléphone depuis déjà 1 mois. Sans vendre de noms puisque je le ferai à la fin de mon texte, il y a des noms excessivement intéressants pour le CH dans le top 10 et je suis persuadé que le GM du Tricolore sera très agressif dans le but de mettre la main sur un choix top 10. Est-ce que le CH manquera de munitions pour réussir? Je crois malheureusement que oui!

Est-ce que le Canadien sera tenter de parler deux fois en première ronde?

Personnellement, c’est le scénario que j’envisagerais le plus si j’étais dans la peau de Marc Bergevin. Avec la 15e sélection déjà en poche, j’aimerais bien voir le flamboyant GM du CH tenter de séduire une formation qui parle entre les rangs 20 et 31 avec comme appât, les rangs 46 et 50. En y allant d’un tel geste, Bergevin pourrait combler deux besoins primaires en première ronde. Sélectionner un excellent jeune défenseur avec le 15e et un jeune ailier droit avec une deuxième sélection en première ronde. J’achète!

Est-ce que le Canadien ira même jusqu’à transiger son pick pour de l’aide immédiat?

Même si ce scénario est très plausible, je crois que le Canadien a énormément envie de parler en première ronde puisque depuis 2 ou 3 ans, la formation montréalaise repêche très bien et que c’est extrêmement intéressant de venir ajouter des jeunes éléments qui viendront se coller parfaitement aux jeunes espoirs mentionnés plus haut. Je ne crois donc pas que le Tricolore écrira l’histoire de cette façon vendredi soir.

Voici donc les différentes possibilités qui peuvent exister lors de cette première ronde pour le Canadien :

  • Cogner un coup de circuit de 430 pieds au champs centre en mettant la main sur le 3e pick overall pour sélectionner Bowen Byram. Assurément le meilleur défenseur de cette cuvée, Byram est gaucher et est excessivement mobile, il serait une acquisition de rêve pour le CH puisqu’il répond à un besoin primaire et qu’il cadre parfaitement avec le ”Young Core” de la formation.

  • Réussir à s’avancer entre les rangs 6 et 10 pour sélectionner Cole Caufield ou Matthew Boldy. Les deux ailiers ont connu une saison extraordinaire à la droite et à la gauche de Jack Hughes et ajouteraient une profondeur très importante dans le depth chart du Bleu, Blanc, Rouge. Il n’y a pas de ce genre d’ailiers dans l’organigramme du Canadien à l’heure d’écrire ces lignes, donc eux aussi viendraient répondre à un besoin primaire.

  • Ne pas paniquer et sélectionner un le meilleur défenseur disponible au 15e rang. Les candidats potentiels sont : Cam York, Victor Soderstrom, Moritz Seider, Philip Broberg, Thomas Harley et Ville Heinola. Prenez pour acquis qu’il s’agit du scénario le plus envisageable.

  • Mettre la main sur un deuxième choix de première ronde et sélectionner un attaquant ou un deuxième défenseur. Les candidats potentiels seraient : Thomas Harley, Ville Heinola, Nick Robertson, Samuel Poulin, Jakob Pelletier, Nils Hoglander, Arthur Kaliyev, Bobby Brink, Lassi Thomson ou Ryan Suzuki. Ryan est le frère cadet de Nick et je crois fermement que le CH envisagera cette possibilité. Par contre, il est selon moi un piège pour le 15e pick overall.

Je vous l’ai dit à maintes reprises, mais cette cuvée 2019 ne ressemble à aucune autre. Elle a été extrêmement difficile à décortiquer et je m’attends à tomber plusieurs fois en bas de ma chaise vendredi soir. Je crois même que je vais le regarder assis directement au sol pour éviter de tomber trop souvent…

En terminant, je sais que plusieurs boys ici me suivent depuis plusieurs années et que même si parfois, j’ai semblé être un peu sévère à l’endroit du Tricolore, sachez que je suis très fier de vous écrire ici que l’avenir du Canadien n’a jamais été aussi rose à mes yeux. On dirait que ce que les Raptors viennent de vivre pourrait peut-être me permettre de reconnecter tranquillement avec le Canadien. Je ne me suis jamais considéré comme un fan de l’équipe montréalaise, mais je suis Québécois et je considère important de se ranger derrière la seule équipe québécoise.

Comme quoi, tout le monde peut changer! 🙂

Je vous souhaite un excellent repêchage et encore une fois, un immense merci à Oli de m’offrir la chance de partager mes états d’âme avec vous.

Pour me suivre sur les médias sociaux :
Facebook : ICI
Twitter : ICI

Source image : CKOI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here