Qu’on le veuille ou non, il reste une journée de moins avant le début du mois d’octobre et précisément 13 jours avant que l’équipe vedette de mon texte d’aujourd’hui soit en action face aux Golden Knights de Vegas lors du premier match pré-saison.

Soit dit en passant, les feedbacks étaient bons concernant le premier texte de ma série « 31 in 31 » , donc je conserverai la même formule si vous me le permettez. Certains d’entre vous me demandiez si c’était possible d’ajouter l’alignement potentiel, mais je trouvais que ça laissait trop de place à de l’interprétation et des débats puisque les camps d’entraînement ne sont même pas commencés.

Après vous avoir livré mon analyse sur les Ducks d’Anaheim hier, voici maintenant celle sur cette mystérieuse formation de John Chayka.

Équipe : Arizona Coyotes ( 1996 )
GM : John Chayka
Coach : Rick Tocchet
Head scout : Lindsay Hofford 
Rang LNH 2019 : 18e
Rang division Pacifique 2019 : 4e 
Meilleur marqueur 2019 : Clayton Keller (47)
Meilleur défenseur 2019 : Oliver Ekman-Larsson (44)
Meilleur espoir : Barrett Hayton ( 2018 – 5e )

Les Coyotes ne sont pas la formation qui reçoit la plus grande couverture médiatique, étant donné le marché exécrable dans lequel elle évolue, mais je crois de plus en plus que John Chayka s’en va dans la bonne direction avec sa mentalité qui sort un peu du lot. Oui, Chayka vient du monde des stats avancées, mais j’ai la ferme impression qu’il a appris à en prendre et à en laisser au fil de ses années à la barre des Coyotes. Il prend de sages décisions et son dernier move est un coup FUMANT pour l’avenir de la formation de l’Arizona. Phil Kessel vient de récolter 82 points et la saison précédente, son total de points était de 92 et je vous rappelle qu’il n’a que 31 ans.

Parfois, on croit pratiquement que les joueurs de la LNH sont morts à 30 ans, mais très souvent, ils atteignent une maturité extrêmement importante à 30 ans. Ils se responsabilisent défensivement, deviennent des leaders et prennent beaucoup plus soin d’eux en dehors de la glace. J’ai l’impression que Phil Kessel pourrait connaître une très grosse saison avec sa nouvelle équipe.

Est-ce que Rick Tocchet sera tenté de créer un gros trio en jumelant Kessel à Clayton Keller et Nick Schmaltz? Possible, sinon la présence du vétéran Derek Stepan et l’arrivée tant attendue du jeune Barrett Hayton pourraient offrir de superbes options à Tocchet en début de campagne. Personnellement, j’opterais pour le système de duos si j’étais le pilote des Yotes, mais une chose est sûre, l’attaque des Coyotes deviendra de plus en plus dangereuse dans le futur et ça commencera cette saison.

Christian Dvorak deviendra-t-il le joueur qu’on attend depuis son passage avec les Knights de London? Est-ce que Conor Garland offrira un jeu explosif sur une base régulière? Est-ce que Clayton Keller reviendra dans le club des 60? Est-ce que Nick Schmaltz pourra disputer une saison complète? Toutes de bonnes questions pour cette attaque.

En défensive, la présence du capitaine Oliver Ekman-Larsson en est une contagieuse puisqu’il est le leader incontesté de cette formation. Ekman-Larsson peut tout faire sur la glace et excelle dans toutes les facettes du jeu. Ses coéquipiers doivent se sentir en parfaite confiance lorsqu’il est sur la patinoire. Fait à noter, son jeune frère Kevin évolue pour le club école des Coyotes à Tucson. Après Ekman-Larsson, ce n’est pas une défensive qui fait peur, mais c’est une défensive qui offre un jeu très stable défensivement. Jason Demers a encore du bon hockey à offrir, même chose pour les vétérans Alex Goligoski et Niklas Hjalmarsson.

La sélection de Victor Soderstrom ( 11e choix au dernier repêchage ) viendra offrir une belle profondeur offensive aux Coyotes dans le futur puisqu’il était à mes yeux le meilleur défenseur offensif disponible lors de l’encan 2019, mis à part Bowen Byram bien sûr. Est-ce que Soderstrom aura des chances de faire le grand club cette saison? Je crois même que c’est le plan dans son cas, son contrat est signé, mais reste maintenant à voir si Tocchet le voit dans sa soupe.

Devant la cage des Coyotes, la stabilité sera de mise puisque Darcy Kuemper a connu une foudroyante saison l’an dernier sortant un peu de nul part. En 55 parties, le #35 des Coyotes a montré une fiche de 27-20-8, a maintenu une moyenne de buts alloués de 2,33 et un % d’arrêt de 0,925. Des statistiques extrêmement impressionnantes pour un gardien qui n’avait jamais disputé plus de 31 matchs lors d’une saison dans la LNH. Je ne connais pas les intentions de Tocchet par rapport à Antti Raanta, mais je crois, sans me tromper, que Kuemper est maintenant considéré comme le gardien numéro un là bas. Par contre, cette présence rassurante de Raanta pourrait permettre aux Coyotes de remporter plus de matchs que prévu. L’une des forces des Coyotes se retrouve assurément devant le filet.

Et Jakob Chychrun lui?

Sans trop faire de bruit, le jeune défenseur natif de Boca Raton s’est établi comme une pièce importante de cette brigade défensive. Le défenseur de 21 ans amorcera déjà sa 4e saison dans le Circuit Bettman et atteindra probablement, pour la toute première fois de sa carrière, le plateau des 30 points. Il l’aurait atteint l’an dernier d’ailleurs s’il avait disputé la totalité des rencontres. À mes yeux, Chrychrun est un fit parfait sur une deuxième unité derrière Ekman-Larsson.

Saison 2019-2020

Classement LNH : deuxième tiers 
Classement division Pacifique : 5e 
Meilleur marqueur : Phil Kessel  
Meilleur défenseur : Oliver Ekman-Larsson

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, passez une belle fin de journée les amis et je vous rappelle que pour me suivre sur les médias sociaux, c’est relativement simple :

Facebook : ICI 
Twitter : ICI
Twitch : ICI

Crédit photo : SB Nation

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here