Plus que 12 jours avant le premier match pré-saison qui opposera les Coyotes de l’Arizona aux Golden Knights de Vegas.

En attendant l’arrivée de cette rencontre, je poursuis mon tour d’horizon des 31 formations de la LNH.

Après vous avoir livré mon analyse sur les Ducks et sur les Coyotes, c’est au tour de « mes » Bruins de passer sous la loupe. Eh oui, je suis un fan des Bruins. La bonne nouvelle, c’est que je suis un fan des Bruins « pacifique » et que j’ai un respect de plus en plus grandissant pour l’organisation du Tricolore. Abordons la saison en paix vous et moi, si vous le voulez bien! 🙂

Équipe : Boston Bruins ( 1924 )
GM : Don Sweeney
Coach : Bruce Cassidy
Head scout : Scott Bradley / Ryan Nadeau
Rang LNH 2019 : 3e
Rang division Atlantique 2019 : 2e
Meilleur marqueur 2019 : Brad Marchand (100)
Meilleur défenseur 2019 : Torey Krug (53)
Meilleur espoir : Uhro Vaakanainen ( 2017 – 18e )

Les Buins ont connu toute une saison l’an dernier terminant au 3e rang du classement général avec une récolte de 107 points. La formation de Bruce Cassidy a terminé avec le même nombre de points que les Flames, mais ces derniers ont remporté un match de plus. Parlant de Cassidy, il est, à mes yeux, l’un des meilleurs entraîneurs de la LNH et la mauvaise nouvelle pour les autres formations, c’est qu’il est de plus en plus en contrôle derrière le banc.

L’autre mauvaise nouvelle pour les formations de la LNH, c’est que le noyau de l’équipe est toujours en place et que même si la situation de Charlie McAvoy semble un peu complexe à l’heure d’écrire ces lignes et bien, ne doutez pas qu’elle se réglera très bientôt. McAvoy a joué à Boston University et il avait toujours rêvé de jouer pour les Bruins avant d’être sélectionné par eux en 2016. J’ai lu plus tôt aujourd’hui que le #73 voulait signer un contrat similaire à celui d’Aaron Ekblad et je crois qu’il s’agit d’une demande tout à fait légitime puisque si vous me demandez de choisir entre lui et Ekblad, je prends McAvoy sans même devoir y réfléchir une seule seconde. Je crois que Don Sweeney fera tout en son possible pour régler la situation très rapidement pour éviter une deuxième distraction du genre lors du camp d’entraînement, lui qui avait eu beaucoup de difficulté à s’entendre avec David Pastrnak l’an dernier.

L’attaque sera pratiquement la même cette année, à quelques exceptions près. Le gros ajout à ce niveau s’est fait au deadline l’an dernier alors que Charlie Coyle avait été la cible principale de Sweeney. Coyle a d’ailleurs été extraordinaire lors des séries pour les Bruins. J’essayais d’éviter le sujet en écrivant, mais écrire sur Coyle m’a malheureusement rappelé que les Bruins avaient perdu en finale de la coupe face aux Blues… #douleur

Si rien ne change, Patrice Bergeron amorcera la saison avec ses deux fidèles comparses Brad Marchand et David Pastrnak tandis que David Krejci pourrait amorcer la saison au centre de la deuxième unité en compagnie de Jake DeBrusk et de Karson Kuhlman qui a démontré de très beaux flash en séries. Je crois que le plan de Cassidy sera de balancer les deux autres trios et que Charlie Coyle et Danton Heinen ajoutent beaucoup de mordants sur une troisième unité. Pour sa part, Sean Kuraly continuera d’offrir un jeu de qualité sur la quatrième ligne.

Est-ce que les jeunes Zach Senyshyn, Anders Bjork, Peter Chelarik, Ryan Fitzgerald, Trent Frederic et Jack Studnicka réussiront à forcer la main de l’organisation? J’oserais croire que 2 de ces 6 jeunes amorceront la saison chez les Bruins et qu’on verra les autres de façon sporadique pendant la saison. Connaissant bien le tandem Sweeney-Cassidy, ils n’ont pas peur de passer les kids en auditions pendant la saison et c’est même devenu l’une des principales forces de l’organisation.

À la ligne bleue, dur de ne pas amorcer le paragraphe en parlant de Charlie McAvoy qui est rapidement devenu le coeur et l’âme de cette défensive. Et surtout, ne tombez pas dans le piège des statistiques puisque tout comme Drew Doughty, McAvoy est TELLEMENT plus que de simples statistiques, lui qui fait absolument tout sur la patinoire. Dites-vous que ce n’est pas un hasard si Zdeno Chara se sent encore vraiment bien sur la glace, il peut vraiment conter sur un jeune défenseur extraordinaire pour l’appuyer et pour le faire bien paraître. Parlant de Chara, il est le « warrior » de cette équipe et c’est absolument incroyable de le voir jouer autant de grosses minutes à 42 ans. Patrice Bergeron sera le prochain capitaine des Bruins et on peut dire qu’il aura appris de l’un des plus grands capitaines de l’histoire de la LNH. J’viens de réaliser que j’avais fait un jeu de mots, sans le vouloir…

Petite parenthèse, ne soyez pas surpris si Brandon Carlo quitte le navire puisqu’avec la demande salariale de McAvoy et l’arrivée imminente de Uhro Vaakanainen, les astres sont bien alignés pour libérer un peu de sous sans perdre le niveau de compétition collectif. Vaakanainen n’a absolument aucun complexe à avoir envers Carlo et même s’il est gaucher, il a évolué très souvent du côté droit au niveau international en compagnie d’un certain Miro Heiskanen. Dans tous les cas, les Bruins sont gagnants puisque Matt Grzelcyk, Jeremy Lauzon et Connor Clifton seront en mesure de faire le travail en remplacement de Carlo.

J’allais presque oublier Torey Krug qui a connu une superbe saison l’an dernier. Certes, McAvoy est le général de cette brigade défensive, mais on pourrait dire que Krug est leur QB. Il est assurément l’un des meilleurs défenseurs de la LNH en PP.

Devant le filet, c’est simple, Tuuka Rask amorcera sa 7e saison comme gardien numéro un des Bruins et pour une deuxième saison consécutive, Jaroslav Halak sera son adjoint. Sans avoir l’air chauvin, il s’agit probablement de l’un des meilleurs duos de la LNH.

Saison 2019-2020

Classement LNH : Premier tiers 
Classement division Atlantique : 2e 
Meilleur marqueur : David Pastrnak 
Meilleur défenseur : Torey Krug
Espoir à surveiller : John Beecher ( Michigan – NCAA )

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, passez une belle fin de journée les amis et je vous rappelle que pour me suivre sur les médias sociaux, c’est relativement simple :

Facebook : ICI 
Twitter : ICI
Twitch : ICI

Crédit photo : South China Morning Post

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here