Oufff. Après avoir joué un exécrable 18 trous et après avoir dévoré une moyenne poutine avec du poulet pop-corn, je vous confirme que ma motivation n’est pas à son apogée, mais chose promise, chose due.

Pour ceux qui ne sont toujours pas familiers avec la formule et bien, le lundi, le mercredi et le vendredi matin, j’écris un post sur ma page Facebook en vous demandant de me donner vos questions pour le texte de la journée. Je choisis alors cinq questions parmi celles inscrites et je compose mon texte avec les cinq questions que je « feel » le plus.

Q- Aujourd’hui, la première question me vient d’Anthony Giguère : « La défensive des Islanders de New York est intrigante. Est-ce que tu crois que Bode Wilde, qui vient de terminer une saison junior incroyable, pourrait percer l’alignement dès cette saison? »

R- On s’est souvent moqué des Islanders, mais depuis quelques années, on doit admettre que cette formation s’en va dans la bonne direction. Certes, la perte de Tavares a coûté cher aux Islanders puisqu’ils n’ont rien reçu en retour, mais je vous avoue être très surpris de la qualité de leur bande d’espoir et la venue de Barry Trotz a littéralement métamorphosé la formation new-yorkaise. Ce que j’aime aussi, parlant de la défensive, c’est la présence de deux espoirs majeurs du côté droit. Oui, je crois que Bode Wilde pourrait peut-être être en mesure de forcer la main de l’organisation dès cette saison, mais ne perdons pas de vue la présence de Noah Dobson qui passera devant Wilde, j’en suis persuadé.

Dobson a connu une saison magistrale avec les Huskies et à mes yeux, il était le « vrai » récipiendaire du trophée Stafford Smythe décerné au joueur par excellence de la Coupe Memorial. De plus, je ne suis pas convaincu que Johnny Boychuk et Ryan Pulock seront en mesure de freiner la progression de Wilde et de Dobson du côté droit.

Q- Mon camionneur préféré Maxime Pelletier me demande, à sa manière : « Mitch Marner en suisse???? WTF??? »

R- Haha, j’adore ses questions, j’ai toujours le bon vieux « Un ski-doo, on peut tu laisser ça dans cours? » qui me revient.

Pour ce qui est de Mitch Marner et bien, j’ai promis à mon psy d’être plus professionnel dans mon écriture, donc je vais tenter de rester calme malgré le fait que je commence à en avoir plein le c… de cette situation de plus en plus malaisante. Apparemment, Marner aurait l’intention de pratiquer avec la formation de Zurich en Suisse, la même qui avait accueilli Auston Matthews à son année de repêchage. Fait à noter, il n’a jamais été question que Marner évolue dans la Ligue de Suisse cette saison, juste pour éclairer ceux qui imaginent le scénario inverse. Bref, ça me fait réellement suer de voir que des jeunes joueurs de hockey de 22 ans sont incapables de réaliser qu’ils sont payés des millions pour réaliser le rêve de tellement de kids qui n’auront jamais cette chance, faute de talent ou de ressources.

Ok, fine, je comprends l’enjeu des comparaisons avec tel joueur et du marché actuel, etc. Mais ce que j’comprends aussi, c’est que ces joueurs doivent finir par réaliser qu’ils ne font pas pitié. J’ai même appris ce matin que Ivan Provorov demandait 10 M par saison aux Flyers. What the fuck is going on with you guys? Sorry de vous apprendre ça, mais on se dirige assurément vers un autre lock-out et je me rangerai à 100% derrière les propriétaires qui devront, par contre, apprendre à mettre enfin leurs culottes. Félicitations à Ken Holland d’ailleurs, qui n’a pas eu peur de mettre les siennes dans le dossier Puljujarvi. Tu veux aller jouer en Europe mon chum? Ben, vas-y…

Q- Mon pot Max Mazza me demande ceci : « Quel joueur qui disputera sa deuxième saison sera victime de la fameuse guigne? »

R- J’ai déjà répondu à cette question, mais les pools s’en viennent, donc ça ne me dérangeait pas de me répéter un peu pour mon chum Max. Pour répondre à cette question, je me suis rendu sur le site de la LNH pour regarder les statistiques chez les recrues. Le premier qui a attiré mon oeil est Andreas Johnsson. Petit attaquant des Leafs qui a inscrit 43 points l’an dernier, mais qui devra composer avec tout ce lourd casse-tête offensif chez les Leafs. Sans dire que Johnsson ne connaîtra pas une bonne saison, je ne crois pas qu’on le verra augmenter sa production offensive de façon considérable. Si Mitcher Marner s’entend avec Kyle Dubas, les Leafs pourront compter sur John Tavares, William Nylander, Mitch Marner, Auston Matthews, Kasperi Kapanen ET sur Andreas Johnsson qui deviendrait en quelque sorte la 6e roue de ce splendide top 6. Ne perdons pas de vue qu’Alex Kerfoot est très à l’aise de jouer à l’aile aussi, donc il pourrait très bien se retrouver dans ce fameux top 6. Mise à part Johnsson, il n’y a pas de candidats qui me sautent aux yeux pour le moment.

Q- Patrick Légaré m’a fait plaisir avec une très bonne question sur les espoirs : « Hormis Bowen Byram, quels sont les 3 défenseurs du draft 2019 qui possèdent le plus gros potentiel offensif? »

R- J’adore les questions qui me poussent à réfléchir plus que 30 secondes et j’ai dû le faire pour celle-là.

Patrick a bien pris le temps de spécifier potentiel offensif dans sa question, donc je me suis permis d’écarter Philip Broberg et Moritz Seider qui seront des défenseurs relativement complets, quoique je ne suis pas la personne la plus convaincue de l’impact qu’aura Broberg dans la LNH. Voici, donc, à mes yeux, les trois défenseurs de l’encan 2019 qui pourraient avoir un impact offensif un jour dans la LNH :

1- Victor Soderstrom – 11e rang – Arizona
2- Cam York – 14e rang – Philly
3- Lassi Thomson
– 19e rang – Ottawa

J’ai eu beaucoup de difficulté à trancher entre Thomson et Thomas Harley, mais je devais trancher donc j’ai tout simplement suivi mon instinct. J’ai adoré Thomson la saison dernière avec les Rockets de Kelowna et je crois que le fit à Ottawa sera parfait pour lui. Il est droitier pourrait former un excellent duo avec Thomas Chabot dans un futur très rapproché.

Q- Enfin, la première question de mon bon ami Merch qui me demande : « Est-ce que Jordan Binnington se concrétisera comme un top 10-15 cette année, sera-t-il sur une superbe slump de deuxième année ou s’il se partagera le filet moitié-moitié avec Jake Allen? »

R- Même si je crois que les Blues ne connaîtront pas une superbe saison, à mes yeux, il ne fait aucun doute que Jordan Binnington a prouvé qu’il appartenait désormais à l’élite chez les gardiens. Ce que j’ai adoré dans son cas, c’est son calme en séries, sa froideur extraordinaire lors des entrevues et sa confiance sans faille envers lui-même. Pour réussir, les gardiens de but doivent maîtriser ces éléments et Binnington m’a tellement impressionné lors de cette conquête historique de la Coupe Stanley. Sans dire qu’il sera en nomination pour le trophée Vézina dès l’an prochain, je crois qu’effectivement, il pourrait se hisser assez aisément dans le top 10 des meilleurs gardiens de la LNH au chapitre des statistiques et non, je ne crois pas qu’il partagera le travail de façon égale avec Allen qui devrait amorcer une trentaine de matchs si tout se passe bien pour lui. Merch le sait, j’ai été l’un des premiers à douter de Binnington, mais ces doutes sont bel et bien derrière moi maintenant.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, passez une belle fin de journée les amis et je vous rappelle que pour me suivre sur les médias sociaux, c’est relativement simple :

Facebook : ICI 
Twitter : ICI
Twitch : ICI

Crédit photo : Lighthouse Hockey

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here