Well : mes réponses à vos questions – Semaine du 12 août – Samedi

Bon samedi les amis, c’est très très rare que j’écris la fin de semaine, mais hier, j’avais un peu la tête ailleurs, donc j’ai décidé de respecter mon engagement qui est d’écrire 3 textes par semaine.

J’arrive de courir et c’est fou à quel point c’est difficile de recommencer. Pourquoi j’ai recommencé? Parce que ma grosse face ne passera pas bien à la télé et parce qu’après une année très noire, il était temps de me remettre en forme pour la suite des choses qui s’annonce vraiment géniale pour moi.

Soit dit en passant, j’aimerais remercier mon bon ami Anthony Marcotte qui m’a offert la chance de faire deux belles chroniques sur les ondes du prestigieux 91.9 Sports cette semaine. Une belle expérience pour moi. D’aileurs, si vous voulez les écouter, cliquez ICI.

Trève de détails personnels, passons à vos questions!

Q- Pascal Hébert me pose ceci comme question : « Connor McDavid est l’un des meilleurs joueurs de la ligue, ça on est d’accord, mais est-il vraiment capable d’amener son équipe en séries?  L’an passé, lui et Draisaitl ont récolté 100 points, mais ont été incapables de faire les séries… »

J’adore Connor McDavid, comme tout le monde. Pour être franc, je ne comprends pas trop ce qui se passe avec les Oilers et ce, depuis déjà plusieurs années. Il y a possiblement plusieurs facteurs qui peuvent expliquer cette déconfiture, je pense rapidement au fait que les Oilers ont le même propriétaire depuis le début de cette descente aux enfers, est-ce que Daryl Katz serait la base du problème? Possible. Les Oilers ne semblent avoir aucun leadership qui part d’en haut et jonglent de façon improvisée avec le personnel pratiquement chaque été. Est-ce que l’embauche de Ken Holland et de Dave Tippett va venir solidifier l’organisation? Absolument, j’endosse ce mouvement de personnel à 150%.

Je crois que sous les ordres de Ken Holland et de Dave Tippett, on verra enfin le VRAI Connor McDavid et qu’enfin, on réussira à lui enlever un peu de pression. Je crois fermement que le problème dans le cas de McDavid, c’est lui-même. Ce n’est pas le manque de talent, ce n’est pas le coup de patin, ce n’est pas le hockey sense, ce n’est pas le lancer, ce n’est pas la vision, c’est ce qui se passe dans sa tête. Je me rappellerai toujours de cette série face aux Ducks d’Anaheim quand Ryan Kesler s’était carrément inséré dans la tête du 97. Lors de cette série, McDavid avait été PITOYABLE et c’est à ce moment que j’ai pu comprendre quel genre de « personne » il était et croyez-moi, c’est faux de croire que les joueurs de hockey sont des robots et qu’ils n’ont qu’à pousser le puck pour réussir. McDavid m’a montré, dans cette série, une personnalité qui pouvait facilement être ébranlée et à mes yeux, tout ça cachait une espèce d’insécurité qui n’a pas lieu d’être dans son cas puisqu’avec tout le talent qu’il possède, il devrait être au dessus de ces choses-là. Mais l’être humain est plus complexe qu’on ose le croire et ce n’est pas parce que vous êtes le meilleur joueur au monde, que vous serez à l’abri de tout.

Au niveau technique, j’ai toujours dit que McDavid allait trop vite pour rien sur la patinoire, qu’il essayait de trop en faire pour rien, quand il a tout le talent au monde pour DICTER le pace du jeu et ce, en tout temps lorsqu’il est sur la glace. Il aurait tellement avantage à apprendre à jouer un peu plus de façon « Est-Ouest », mais il s’entête à ne rien changer dans son jeu et à voir sa récolte de points, lui dire de changer ne doit pas être de tout repos. Je pense qu’avec Dave Tippett, il trouvera enfin un meilleur équilibre, qu’il trouvera ses repères et qu’il pourrait devenir encore plus dominant dans le futur. Il doit apprendre à moins réfléchir et à faire confiance un peu plus à ses coéquipiers. Comme j’ai dis dans un texte précédent, je crois que les Oilers pourraient terminer au 9e ou au 10e rang dans l’Ouest cette saison à quelques points seulement des séries et n’en doutez pas, le 97 sera encore au fort de la lutte au trophée Art Ross et pour le trophée Hart.

Q- Pier-Alexandre Lévesque me demande ceci : « Après une saison plutôt décevante, que t’attends-tu de P.K. Subban maintenant qu’il est rendu au New Jersey? A-t’il encore le potentiel d’un gagnant du Norris ou c’est maintenant derrière lui? »

R- Les gens qui me suivent ont constaté dans le passé que je n’étais pas le plus grand fan de Subban, mais j’ai finalement fini par comprendre la personne qu’il était et depuis, je l’adore. C’est même un des athlètes que j’aime le plus suivre sur Instagram. Ce que je lui reprochais, c’était son exubérance, mais j’ai réalisé par la suite que depuis ma tendre enfance, j’étais un immense fan de Ray Lewis, de Terrell Owens, de Randy Moss et d’Allen Iverson. C’est là que j’ai compris que Subban me dérangeait puisque le monde du hockey ne m’avait pas habitué à ce genre de joueurs qui, au final, sont tellement rafraîchissants pour un sport qui peut tomber endormant par moments.

J’adore cette transaction qui a amené Subban au New Jersey puisque cette formation s’en va directement au top avec la sélection de Jack Hughes, le retour en santé de Taylor Hall, l’émergence imminente de Ty Smith et la présence de Ray Shero et de John Hynes qui forment l’un de mes duos préférés dans la LNH. Ce que les Devils avaient surtout besoin, c’était un quart-arrière du côté droit. Je crois qu’avec sa nouvelle maturité et avec sa nouvelle stabilité qu’il s’est offert avec sa conjointe Lindsey Vonn, que Subban sera un atout majeur pour les Devils cette saison. Je ne peux vous dire s’il redeviendra le Subban qu’on a connu, mais je crois même qu’on pourrait voir un nouveau P.K. Subban ; plus responsable défensivement, plus calme avec la rondelle et plus conscient de l’importance d’être un leader. Si vous voulez absolument mon avis, je ne crois pas qu’il reviendra dans la conversation pour le trophée Norris, mais il pourrait devenir un élément extrêmement clé de cette reconstruction chez les Devils.

Q- Simon Gaudreault m’a posé ceci comme question : « Quel défenseur non-repêché qui a signé ou signera comme agent libre aura le plus d’impact avec son club et ce, dès cette saison? »

R- Cette question m’a un peu pris au piège puisque j’ai un un peu perdu le fil de ces signatures qui ne finissent plus de finir pendant l’été. Arrive un temps où je préfère décrocher et les analyser par la suite. Par contre, je crois tout de même avoir une bonne réponse à fournir à Simon puisque je surveillerai très attentivement Jimmy Schuldt qui a signé avec Vegas à la fin de la saison après avoir été parmi les trois finalistes pour le prestigieux trophée Hobey Baker. L’ancien capitaine de St.Cloud State a été fantastique l’an dernier récoltant 35 points en 39 parties et n’a d’ailleurs toujours pas signé de contrat. On ne sait toujours pas s’il réussira à s’entendre avec les Golden Knights. J’ose croire que oui s’il les a choisi à la fin de la saison, mais ne perdons pas de vue le Canadien qui aligne son bon ami Ryan Poehling. Schuldt est un défenseur gaucher et serait un fit extraordinaire avec le CH. Si j’étais Marc Bergevin, il serait actuellement ma priorité.

Q- Marc-Antoine Bélair m’a un peu jeté en bas de ma chaise, mais j’adore ça haha. Il me demande ceci : « Je serais curieux de connaître ton top 5 des meilleurs entraîneurs de la NHL actuellement. »

R- Pour être 100% transparent, c’est la première fois que quelqu’un me pose cette question, mais étant donné que j’adore les premières, je me suis dit que j’allais y répondre avec grand plaisir, surtout qu’au moment d’écrire ces lignes, je n’ai toujours aucune idée de l’identité des 5 candidats qui feront partie de mon top 5…

Une chose est sûre, j’ai souvent reproché aux formations de la LNH de constamment piger dans le « sac à coachs » lorsque venait le temps d’embaucher un nouvel entraîneur. J’imagine que c’est plus facile pour le GM d’avoir un coach qui connaît la game. Bref, je me lance dans le vide avec mon top 5 des meilleurs entraîneurs à mes yeux.

1- Gerard Gallant – Golden Knights de Vegas
2- Jon Cooper – Lightning de Tampa Bay
3- Barry Trotz – Islanders de New York
4- Bruce Cassidy – Bruins de Boston
5- Mike Babcock – Maple Leafs de Toronto

Q- Mon bon ami Mathieu Veilleux me demande : « Le Canada a été longtemps (peut-être encore de nos jours) le meilleur programme de développement de jeunes joueurs. Maintenant, quel est ton top 5? »

R- Un autre top 5… haha

D’entrée de jeu, je crois que mathématiquement, le Canada est toujours installé au programme des meilleurs programmes de développement et c’est surtout dû au nombre de joueurs qui atteignent la LNH. Par contre, je crois que le Canada est sur le point d’être détrôné. Voici d’ailleurs le nombre de joueurs par pays par rapport à la saison 2018-2019 :

1- Canada : 435 joueurs
2- USA : 286
3- Suède : 97
4- Finlande : 49
5- République Tchèque : 40

Techniquement, on aurait tendance à se dire que nous avons notre top 5, mais je vous dirais que c’est faux puisque j’ai poussé ma réflexion plus loin, merci à google évidemment, et j’ai trouvé les nombre de points récoltés par les joueurs qui représentent chacun des pays. Les voici :

1- Canada : 8857 points
2- USA : 5395 points
3- Suède : 2189 points
4- Russie : 1067 points
5- Finlande : 1016 points

Au final, vous pouvez en tirer vous-même vos propres conclusions, c’est la beauté de la chose puisque selon certaines personnes, le Canada est le meilleur pays pour le développement des joueurs et pour d’autres, ce sont les États-Unis, donc j’ai décidé de pousser l’audace encore plus loin en calculant le ratio ( points par joueur ) et voici ce que ça donne :

1- Russie : 27,35 pts / joueur
2- Suède : 22,56 pts / joueur
3- Finlande : 20,73 pts / joueur
4- Canada : 20,36 pts / joueur
5- USA : 18,86 pts / joueur

WOW… quand même très surprenant comme résultat, avouez!

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, passez une belle fin de semaine les amis et je vous rappelle que pour me suivre sur les médias sociaux, c’est relativement simple :

Facebook : ICI 
Twitter : ICI
Twitch : ICI

Crédit photo : windsor.ctvnews.ca

Well
Wellhttps://www.facebook.com/WellHPA
Hockey Prospects Analyst

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read

Well : mes réponses à vos questions – Semaine du 26...

Bon vendredi mes amis, moment spécial puisque ce sera le dernier de ma série de textes provenant de cette formule. Du moins...
- Advertisment -