Well : mes réponses à vos questions – Semaine du 19 août – Vendredi

Bon vendredi les copains, j’arrive de faire mon jogging et j’ai pensé à vos questions tout le long du trajet. Disons que j’aime beaucoup cette formule et j’ai toujours hâte de vous répondre dans mes textes.

Parlant de ça, certains d’entre vous ont mal compris l’humour de l’intro de mon dernier texte, je n’étais pas sérieux du tout haha. Faut savoir prendre les choses avec humour parfois ma gang de vous autres! 🙂

Q- Mes charmants boys Alexis Campeau et Pierre-Olivier Paquet veulent savoir : « Avec l’arrivée de Keith Kinkaid et de Cayden Primeau, quelle est la hiérarchie des gardiens du Canadien maintenant? »

R- Je ne m’étais jamais penché sur le dossier, mais très bonne question pour prendre le temps de le faire puisque j’ai l’impression que plusieurs se poseront la même. Allons-y dans l’ordre logique des choses en se basant sur le rôle, sur l’âge, sur l’expérience et sur la situation contractuelle. Voici ce qui me vient rapidement en tête comme hiérarchie :

1- Carey Price – 32 ans – Contrat jusqu’en 2026
2- Keith Kinkaid – 30 ans – Contrat jusqu’en 2020
3- Charlie Lindgren – 25 ans – Contrat jusqu’en 2021
4- Cayden Primeau – 20 ans – Contrat jusqu’en 2022
5- Michael McNiven – 22 ans – Contrat jusqu’en 2020
6- Frederik Dichow – 18 ans – Pas de contrat ( Choix de 5e ronde en 2019 )

Sans dire que ce sera rapide, je crois que Primeau ne perdra pas beaucoup de temps à prendre la pôle chez le Rocket, mais disons que, pour le moment, il amorcera la saison comme substitut à Laval. Mais à mes yeux, il pourrait être considéré comme le deuxième de cette hiérarchie à pareille date l’an prochain.

Q- Julien Lavertu-Martel me demande ceci comme question : « Dossier Kuznetsov : que penses-tu de la suspension de la IIHF versus la non-suspension par la LNH? »

R- J’ai vu, tout comme vous, cette nouvelle tomber ce matin et je n’étais pas surpris du tout puisque Kuznetsov s’était fait prendre la « clé dans le sac » cet été, mais j’adore cette suspension de la IIHF. Rendu en 2019, je crois qu’on a fait le tour de la cocaine et que les joueurs professionnels devront finir par être conscients qu’ils sont des modèles pour les jeunes et qu’ils ont des responsabilités. J’étais un très grand fan d’Evgeny Kuznetsov et il était même parmi mes joueurs favoris jusqu’à temps que j’apprenne qu’il avait de sérieux problèmes de consommation. Oui, certains joueurs ont des problèmes à ce sujet, mais dans les vidéos qu’on peut apercevoir sur les zzzinternets, il semble prendre un malin plaisir à en faire donc c’est là où mon sentiment de pitié prend le bord.

Là où c’est plus difficile pour la LNH de sévir, c’est qu’au niveau international, on parle d’un seul tournoi, le Championnat du monde, donc c’est facile pour la IIHF de prendre une décision de la sorte. Dans le cas de la LNH, essayez de faire avaler ça aux Capitals de Washington qui devraient se priver de leur joueur vedette pour 82 rencontres en plus des matchs en séries. Non seulement, on parle des rencontres manquées, mais ajoutez à cela, le scandale que ça pourrait créer à Washington, de la distraction médiatique que ça engendrerait, de la marchandise identifiée au #92 etc.

Est-ce qu’une suspension de 10 rencontres pourrait servir d’exemple? Possible. Est-ce qu’une suspension d’une demi-saison pourrait envoyer une onde de choc partout dans la LNH? Probablement. Reste à savoir si Gary Bettman et ses acolytes sont prêts à prendre le risque de shaker les colonnes du temple. Mais oui, je serais d’accord à 100% que la LNH agissent dans le cas de Kuznetsov puisque c’est en punissant les joueurs vedettes que le message passera.

Q- La question suivante me vient de Mathieu Savard : « T’as parlé dans un de tes textes de mauvaise gestion qui est faite au Minnesota. Pense-tu que Bill Guerin peut relever le bateau? »

R- Je crois que oui. Guerin était l’adjoint GM chez les Penguins et je me souviendrai toujours du moment où mon bon ami Jean-Sébastien Dea avait signé son premier contrat avec les Penguins. Bill Guerin s’était occupé de lui et je me souviens qu’on avait jasé de lui au téléphone et qu’il m’avait mentionné à quel point c’était une bonne personne et qu’il lui vouait un immense respect. Ce que j’adore dans le cas de Guerin, c’est qu’il a évolué pour 8 formations dans la LNH, donc c’est un petit détail, mais qu’on le veuille ou non, il a côtoyé énormément de gens dans le milieu et il a pu vivre toutes sortes de mentalités et de styles de gestion lors de sa carrière de joueur. Je crois qu’en effet, le Wild du Minnesota a réalisé une prise extraordinaire et que oui, il a tout le potentiel pour devenir l’un des meilleurs GMs de la LNH. Avec Bill Guerin, le Wild pourrait rapidement devenir une équipe de tête dans l’Ouest.

Q- Vincent Bousquet me poste une question très intéressante : « Penses-tu qu’en initiant les jeunes joueurs à la mise en échec plus tôt, comme c’est le cas en Ontario, Hockey Quebec aiderait encore plus les jeunes dans leur développement? »

R- À 100%. Je ne suis pas un très grand fan de la dénaturation d’un sport lorsque l’on parle de développement. Oui, vous allez protéger les jeunes joueurs à court terme, mais je ne comprends pas à quoi on s’attend par la suite lorsque le jeune en question se pointera le bout du nez dans un camp d’entraînement d’un calibre qui offre du jeu contact. Au contraire, on devrait suivre le modèle des autres provinces et des autres pays puisqu’actuellement, les autres nous rattrapent et je ne crois pas que de dénaturer le jeu aidera quoi que ce soit. Au contraire, je crois fermement qu’on doit apprendre aux kids de bien utiliser le contact qui, je vous le rappelle, a comme objectif de soutirer la rondelle à l’adversaire et non de l’envoyer à l’hôpital.

Q- Mon bon ami Sylvain Saindon me demande ceci : « Selon toi le sleeper de la 2e ronde cette saison pourrait-il être Arthur Kalyev? Il semble avoir eu un bon camp de perfectionnement à Los Angeles! »

R- Oui, Kalyev pourrait très bien mériter ce titre dans un futur rapproché, mais sans rien lui enlever, je crois, et c’est basé sur un feeling très personnel, que Nick Robertson sera le plus grand sleeper de cette deuxième ronde 2019. Je l’avais au 19e rang de mon top 31, donc de le voir sortir au 53e rang était une absurdité incompréhensible pour moi. Encore une fois, on a accordé beaucoup trop d’importance à la grandeur d’un espoir extraordinaire qui a tout le talent au monde pour percer le top 6 des Leafs dans le futur. C’est probablement même le plus grand vol de cette cuvée 2019 à mes yeux. Sinon, petite parenthèse, si j’avais à faire un top 3, j’ajouterais Samuel Fagemo chez les Kings qui surprendra énormément de gens cette saison et Kalyev pourrait bien être le 3e. Kalyev a, lui aussi, été sélectionné par les Kings, d’ailleurs.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, passez une belle fin de semaine les amis et je vous rappelle que pour me suivre sur les médias sociaux, c’est relativement simple :

Facebook : ICI 
Twitter : ICI
Twitch : ICI

Crédit photo : Hockeybaker.com

Well
Wellhttps://www.facebook.com/WellHPA
Hockey Prospects Analyst

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read

Don’t Rock The Boat

Certainly any opportunity to hit the ice and hone your skills offers up a good day. I’m not talking about how we...

CH vs Toronto ce soir

- Advertisment -