Bon vendredi mes amis, moment spécial puisque ce sera le dernier de ma série de textes provenant de cette formule. Du moins pour l’instant.

J’ai étonnement reçu une tonne de questions ce matin et je crois que le choix sera très difficile. Est-ce que cette formule pourrait revenir? N’en doutez pas, elle reviendra!

Q- Jean-Gabriel Tremblay me demande ceci : « Qu’est-ce qui risque de te faire remarquer un jeune joueur pour que tu le classes plus haut que le consensus général au repêchage? »

R- J’en parle souvent, mais je croyais bon répondre à Jean-Gabriel aujourd’hui puisque j’entamerai bientôt le début de mes analyses en vue de l’encan 2020 et je crois que c’est une question qui peut être pertinente pour plusieurs d’entre vous. J’utilise le mot « transposition » dans mon travail puisque pour moi, il s’agit de la chose la plus importante dans mes analyses. Si je ne suis pas capable de « transposer » un joueur dans la LNH, à mes yeux il n’est pas un choix safe. De façon logique, c’est un joueur que j’écarterai des deux premières rondes. C’est à ce moment que les joueurs deviennent, en quelque sorte, des paris.

L’élément clé à mes yeux, c’est le patin. Lorsque j’isole un joueur sur des séquences et qu’à mes yeux, son coup de patin ne se transpose dans la LNH et bien, il peut faire partie de la conversation. Par la suite, il y a évidemment plusieurs autres critères, mais dans le hockey d’aujourd’hui, si un joueur ne possède une « clean NHL stride », il ne sera pas un A1 prospect à mes yeux. Pour répondre à Jean-Gabriel, lors du dernier repêchage, Nick Robertson et Samuel Fagemo ont été sélectionnés en deuxième ronde alors qu’ils étaient clairement des choix de première ronde à mes yeux. Qu’est-ce que ces deux joueurs ont de si spécial à mes yeux? Leur style de jeu et pratiquement toutes leurs assets sont « transposables » dans la LNH.

Q- Mon vieil ami Dominic Bois me demande : « Encore une question sur les Leafs pcq on les aime 😀 Selon toi, s’il y en a une .. quelle a été la plus grosse erreur des Leafs?

A) Signer Tavares quand ils savaient qu’ils allaient avoir besoin de l’argent l’année suivante
B) Donner 11.6M par année à Matthews
C) Signer et garder Nylander au lieu de l’avoir échangé
D) Aucune de ces réponses

R- Très cool comme question pour vrai. J’aime beaucoup suivre les Leafs moi aussi, pas que j’les aime, mais je sens toujours un genre de drama autour d’eux et c’est peut-être mon côté gossip qui aime ça. Une chose est sûre, je ne sens pas que Kyle Dubas va devenir le meilleur GM de l’histoire de l’équipe. Il semble un peu perdu et ne semble pratiquement jamais en contrôle de son navire qui, techniquement, pourrait devenir un véritable navire de guerre, mais sous ses ordres, je commence à en douter fortement.

Pour les 4 choix de réponses, à mes yeux, le choix A semble le meilleur puisque Matthews, Marner et Nylander faisaient déjà partie de l’équipe et étaient clairement le noyau des Leafs. Pourquoi signer John Tavares quand Auston Matthews est un centre, que Nazem Kadri est un très bon centre et que, ne l’oubliez pas, William Nylander est un joueur de centre naturel et qu’il connaît toujours plus de succès lorsqu’il évolue au centre. Il a littéralement démoli le dernier Mondial et jouait au centre pour la Suède d’ailleurs. Personnellement, j’aurais construit mon noyau en créant deux duos dangereux dans mon top 6.

Matthews – Kapanen
Nylander – Marner

Par la suite, j’aurais utilisé l’argent pour stabiliser ma défensive et pour ajouter deux ailiers de qualités à mon top 6. Mais évidemment, je ne suis pas le GM des Leafs donc je me contenterai de suivre leur téléroman en mangeant mon pop corn dans mon salon.

Q- Jonathan Lévesque me pose une excellente question : « Ryan Merkley, malgré toute la controverse qui l’entoure a t-il des chances pour la LNH éventuellement? »

R- Le dossier Merkley est l’un des plus complexes que j’ai eu à vivre en tant qu’analyste, mais n’oubliez jamais que Merkley n’a que 19 ans et qu’il jouera dans la OHL cette saison peu importe ce que les Petes de Peterborough en décideront. Il possède une valeur marchande hyper intéressante et c’est écrit dans le ciel qu’une formation de la OHL prendra le risque avec lui.

Non, ce n’est pas le meilleur en défensive, non ce n’est pas le crayon le plus aiguisé d’la boîte, oui, il créer beaucoup de revirements, mais il a été repêché par la meilleure organisation pour le genre de joueur qu’il est. J’étais hyper heureux de voir que les Sharks avaient pris le risque avec lui puisque pour connaître leur mentalité organisationnelle, il sera bien accueilli là bas malgré ses frasques et lorsqu’il prendra le temps de réaliser qu’il a la chance de posséder beaucoup de talent et bien, les choses se placeront pour lui. Je ne suis pas du tout prêt à lancer l’éponge dans son cas, il est encore jeune et je vais lui laisser la chance encore de nous prouver qu’il peut devenir un espoir très intéressant pour les Sharks.

Q- Mon Michel Boivin-Bélanger préféré me pose ceci comme question : « Kirby Dach aura-t-il sa chance cette année de percer l’alignement? »

R- J’ose croire que oui et je crois même que c’est l’élément qui a probablement fait pencher les Hawks en sa faveur au dernier repêchage. Je vous rappelle que les Hawks auraient très bien pu choisir Alex Turcotte ou Bowen Byram qui étaient classés devant Dach à mes yeux, mais qu’ils ont jeté leur dévolu sur le gros joueur de centre canadien. Pas du tout une mauvaise sélection soit dit en passant.

Je crois qu’une équipe comme les Blackhawks, qui a connu une très mauvaise saison l’an dernier, n’avait pas nécessairement envie de repêcher un « projet » et qu’ils ont décidé de prendre Dach puisqu’ils sentaient probablement que c’est le genre de joueur qui pourrait les aider dès l’an prochain. Le genre de sélection qui m’a rappelé celle de Brady Tkachuk l’année précédente. Je crois, sans me tromper, que si Tkachuk a fait le saut avec les Sens, que Dach pourrait faire de même avec les Hawks qui auront besoin tantôt de redonner un de vie à leur ligne de centres qui est pratiquement devenu leur principale lacune. Si j’avais un vieux deux à mettre, je dirais que oui, Dach amorcera la saison à Chicago.

Q- Mon pot Max Mazza me demande : « Est-ce que Olli Juolevi jouera un jour dans la LNH ou non? »

R- Je n’ai évidemment pas la science infuse, mais je crois qu’il fait toujours partie des plans chez les Canucks et que dans leur depth chart, il est encore placé très haut. Oui, Quinn Hughes a pris d’assaut le côté gauche, mais croyez-moi, les équipes ne se plaindront jamais d’avoir trop d’avenir en défensive et je crois que les Canucks ne s’empresseront juste pas dans son cas et qu’on lui offrira tous les outils nécessaires pour devenir un bon défenseur dans la LNH. Je crois que parfois, le problème c’est nous. On croit naivement que tous les jeunes joueurs vont avoir un impact dans la LNH à 19 ans, mais ne perdons pas de vue que c’est une grosse étape pour ces jeunes et qu’ils n’ont pas tous la même progression et le même développement. Juolevi n’a que 21 ans, il est loin d’être mort.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, passez une belle fin de semaine les amis et je vous rappelle que pour me suivre sur les médias sociaux, c’est relativement simple :

Facebook : ICI 
Twitter : ICI
Twitch : ICI

Crédit photo : Maple Leafs Hotstove

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here