Well : mes réponses à vos questions – Semaine du 29 juillet (Suite)

Lorsque j’ai pris la décision de revenir dans le hockey, je me demandais à quel genre d’accueil j’aurais droit. Je dois vous avouer être très heureux de la tournure des événements et je me considère extrêmement choyé de pouvoir compter sur des ”followers” en Or comme vous.

J’ai donc décidé d’écrire deux textes par semaine en empruntant cette formule qui semble très bien fonctionner jusqu’à présent. Pour les gens qui atterrissent sur ce texte sans avoir passé par ma page Facebook (ICI), je prends quelques secondes pour vous expliquer le concept. En gros, je rédige un post en demandant aux gens leurs questions par rapport au merveilleux monde du hockey. Sur la totalité des questions recueillies, j’en choisis 5 pour bâtir le texte.

Alors voilà, vous pourrez, vous aussi, participer dans le futur!

Q- La première question me vient, imaginez-vous donc, de mon boss chez Paramount, le très célèbre Olivier Gervais. Oli me demande comment je vois le draft de l’année prochaine à Montréal avec plusieurs first overall pick containder!

R- J’aime beaucoup cette question puisqu’évidemment, comme plusieurs le savent, l’analyse des prospects demeurera toujours ma tasse de thé et étant donné que le repêchage de la LNH se tiendra à Montréal en 2020, je mettrai énormément de temps à décortiquer cette belle cuvée pour vous. J’aurai même la chance d’être sur place au Centre Bell pour vous faire vivre l’expérience live avec moi.

J’ai déjà commencé à mijoter tout ça dans ma tête et j’ai même décidé de vous offrir, en primeur, mon tout premier top 10 pour cette cuvée 2020 qui sera, elle aussi, très haute en couleur.

1- Alexis Lafrenière – LW – Océanic de Rimouski
2- Lucas Raymond – RW – Frolunda HCJ20
3- Alexander Holtz – RW – Djurgardens IF
4- Quinton Byfield – LW – Sudbury Wolves
5- Cole Perfetti – C – Saginaw Spirit
6- Yaroslav Askarov – G – St. Petersburg

7- Hendrix Lapierre – C – Saguenéens de Chicoutimi
8- Marco Rossi – C – Ottawa 67’s
9- Jamie Drysdale – D – Erie Otters
10- Anton Lundell – C – HIFK

Vidéo : HSD Prospects

Oui, Alexis Lafrenière est en tête de lice et il le demeurera tout au long de la saison. Je crois qu’encore une fois cette année, on assistera à un genre de téléroman impliquant Raymond, Holtz et Byfield pour créer un engouement autour du repêchage, mais au final, c’est l’année de Lafrenière, c’est sa cuvée et il devrait, en toute logique, être le premier de classe de cette cuvée 2020. C’est tout de même hyper intéressant de pouvoir avoir 4 joueurs impliqués dans la lutte pour le premier rang puisque de mémoire, ce scénario ne s’est pas écrit à beaucoup de reprises dans l’histoire de la LNH. Une autre belle preuve que le hockey international est en excellente santé et à ça, je réponds ”AMEN”.

Q- Louis-Jacob Morissette me demande de lui parler de cette intrigante sélection de Moritz Seider qui a été la sélection des Wings au 6e rang. ”Penses-tu que Détroit a commis une erreur ou est-ce que plutôt, c’est un choix surprenant qui pourrait s’avérer payant?”

R- J’ai adoré Seider au Mondial et même si je l’avais au 16e rang dans mon top 31, je me doutais bien qu’une équipe prendrait probablement le risque de le prendre plus tôt. Est-ce que je croyais qu’il pourrait sortir au 6e rang? Absolument pas. Est-ce que je crois que c’est une erreur? Absolument!

Et détrompez-vous, ce n’est pas une erreur d’avoir repêché Moritz Seider puisqu’il sera un excellent défenseur dans la LNH. C’est une erreur de ne pas avoir ”utilisé” cette sélection pour ”stacker” un autre choix. Je crois fermement que Steve Yzerman aurait dû profiter de sa vision de Seider pour se reculer hors du top 10 en mettant la main sur un choix de 2e ronde qui aurait probablement pu venir jouer un rôle dans le futur des Red Wings. Tu veux repêcher Moritz Seider parce que ton feeling t’indique de le faire? Fine, do it, mais je crois que de le repêcher au 6e rang fut une erreur de sa part puisqu’au final, il aurait pu le repêcher autour des rangs 12 à 16 en ajoutant un choix de 2e ronde à son arsenal. Pour une équipe qui repart à 0 comme les Wings, c’était tout de même un détail très important à mes yeux. J’adore Steve Yzerman et c’est peut-être mon GM préféré, mais sur ce coup-là, il s’est planté.

Q- Parlant de Steve Yzerman, David Couture me demande s’il pourra répéter avec les Wings ce qu’il a fait à Tampa?

R- Je crois que oui. Fermement même. Je disais plus haut qu’il était possiblement mon GM préféré et je vous explique pourquoi.

Je crois que ce n’est pas un hasard si les Red Wings de Detroit se sont mis à prendre un chemin plus chaotique lorsque Yzerman a décidé de quitter pour Tampa. Je ne crois pas non plus que c’était un hasard que SOUDAINEMENT, le Lightning devienne une puissance avec l’arrivée de Yzerman. J’ai beaucoup analysé son travail et sa manière de procéder et je crois qu’il est l’un des premiers à avoir compris que le hockey d’aujourd’hui ne se gagnait plus qu’avec les gros bonhommes, que les skills et la rapidité d’exécution étaient devenus la priorité pour connaître du succès dans cette nouvelle LNH qui a remis l’offensive à l’avant plan.

Steve Yzerman a toujours eu le logo des Red Wings tatoué sur le coeur et il fera tout en son possible pour redonner à cette prestigieuse équipe, ses lettres de noblesse.

Q- Mon bon ami Jérémie Fortin me demande : quel genre de production offensive peut-on s’attendre de la part d’Adam Fox à sa première saison NHL chez les Rangers?

R- Je suis un fan fini d’Adam Fox et je crois que même l’organisation des Rangers sera surprise de son rendement et ce, très très tôt au camp d’entraînement. Est-ce que ça valait vraiment la peine d’aller chercher Jacob Trouba? Non, mais à voir le prix que Jeff Gorton a payé pour, je me dis que cette défensive-là pourrait briser des coeurs assez rapidement.

Évidemment, c’est toujours très difficile de projeter une recrue comme Fox en statistiques puisque ça dépend du rôle qu’il aura avec les Blue Shirts. Personnellement, je crois qu’il est amplement mature pour un rôle de top 4 avec les Rangers dès l’ouverture de la saison, mais c’est évidemment David Quinn qui aura son sort entre les mains. Si tout se passe bien et que Fox amorce la saison dans le top 6, je demeure persuadé qu’on pourrait le voir sur la deuxième vague de l’avantage numérique et même sur la première au besoin. Je m’avancerais donc en disant que si tout se passe bien, Fox pourrait bien récolter 35 points et peut-être même frôler la barre des 40 s’il évolue régulièrement en avantage numérique. Tout ça est très hypothétique, mais je ne crois pas me mouiller tant que ça en avançant ce genre de projections.

Q- David Paul me demande ceci : ”Quel est le roof de Sam Girard tu crois? Surtout avec Cale Makar qui aura les premières minutes du PP. J’aimerais ton avis là dessus.”

R- J’ai choisi de répondre à cette question puisqu’elle est plus complexe qu’elle semble l’être. L’Avalanche du Colorado aura assurément l’une des plus belles brigades défensives de la LNH très bientôt et Sam y jouera un rôle important. Par contre, la sélection de Bowen Byram viendra lui couper l’herbe sous le pied du côté gauche et il devra accepter un rôle un peu plus effacé.

J’adore Sam et je le vois évoluer depuis qu’il a 10 ans. J’ai été l’un des premiers à écrire sur lui et JAMAIS, je n’ai douté une seule seconde de son futur. J’ai toujours adoré le fait qu’il agit comme un mathématicien sur la glace puisqu’il a toujours bien découpé sa game et il continuera de connaître beaucoup de succès dans la LNH. Mais soyons honnête, Bowen Byram deviendra un véritable défenseur d’impact avec l’Avalanche et il est gaucher, donc imaginez à quoi pourrait ressembler cette défensive dans le futur…

Byram – Makar
Girard – Timmins

On dit souvent que dans la nouvelle réalité de la LNH, une défensive se bâtit surtout par sa mobilité et bien, je crois que Joe Sakic l’a compris. Et dites-vous une chose, ce n’est pas un hasard si l’Avalanche a laissé partir Tyson Barrie.

Au final, je crois que Sam continuera de tirer son épingle du jeu, qu’il se promènera entre la première et la deuxième vague du PP et qu’il pourrait bien récolter une quarantaine de points par saison sans trop de difficultés. Il a toujours trouvé des façons de se démarquer et il possède une très grande force de caractère, donc peu importe les obstacles qui se retrouveront devant lui, il les franchira. Je ne suis pas du tout inquiet pour lui, pour être honnête. D’ailleurs, au moment d’écrire ces lignes, j’ai vu qu’il venait de resigner pour 7 saisons avec l’Avalanche. 35 millions pour 7 ans… not bad! 🙂

Sky is the limit pour le ”Spin Master”.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, passez une belle semaine les amis et je vous rappelle que pour me suivre sur les médias sociaux, c’est relativement simple :

Facebook : ICI
Twitter : ICI

Et un immense merci à mes amis de l’Océanic de Rimouski pour la belle photo. Bon 25e anniversaire en passant! 🙂

Well
Wellhttps://www.facebook.com/WellHPA
Hockey Prospects Analyst

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read

Don’t Rock The Boat

Certainly any opportunity to hit the ice and hone your skills offers up a good day. I’m not talking about how we...

CH vs Toronto ce soir

- Advertisment -