Well : place au Mondial Junior!

Si les filles, les enfants et les gens normaux ont leur fameux « Ciné-Cadeau » pendant la période des fêtes, nous, les fans de hockey, avons le toujours très spectaculaire Mondial Junior qui s’amorce toujours le 26 décembre.

Cette année, le tournoi aura lieu en République tchèque et ce serait totalement faux de vous dire que le Canada part avec une longueur d’avance. Selon mon humble avis, les frères Hunter ont pris quelques décisions douteuses qui pourraient leur coûter le tournoi. Par contre, je ne serai pas surpris non plus si la formation canadienne remportait l’Or.

Évidemment, vous venez de lire mon dernier paragraphe et je suis persuadé que vous vous demandez quelles sont ces fameuses questions qui me font douter. Et bien, c’est simple, à mes yeux le Canada se plante sur toute la ligne en voulant créer une « équipe » lors de ce tournoi qui, je vous le rappelle, en est un court terme. On dit souvent que le hockey est notre sport national et que dans les compétitions internationales on est toujours l’équipe à battre et bien, pourquoi s’entêter de ne pas tout simplement sélectionner les 12 meilleurs attaquants, les 6 meilleurs défenseurs et les 3 meilleurs gardiens?

Simple non?

En moins d’un mois, un coach n’a pas le temps de créer un système et de l’enseigner à des joueurs d’âge junior qui sont déjà complètement lobotomisés par le système de leur équipe junior respective. Pourquoi venir les mélanger encore un plus avec un système qui les dénaturera pour une deuxième fois?

Alex Newhook a été sélectionné, de façon gênante, par l’Avalanche du Colorado en première ronde lors du dernier encan. Pourquoi j’utilise le mot « gênante » ? Parce qu’il était clairement un top 10 pick et que plusieurs équipes ont commis une erreur en le laissant glisser. Bref, Newhook a été l’un des meilleurs joueurs du Canada lors du camp d’évaluation et fouillez-moi pourquoi, on eu la brillante idée de le retrancher et de le priver d’une participation au U20. Est-ce de la politique? Absolument… Newhook évolue pour Boston College dans la NCAA et c’était probablement une façon de lui cracher en plein visage pour lui rappeler qu’il avait pris la mauvaise décision à leurs yeux. Newhook a récolté 12 points en 15 parties jusqu’à présent avec BC et je vous rappelle qu’il a à affronter des hommes dans la NCAA. Il était taillé sur mesure pour jouer un grand rôle avec ECJ et je n’en reviens tout simplement pas de voir que le Canada a préféré faire une place à des joueurs comme Aiden Dudas et Raphael Lavoie.

Et le positif mon Well?

Du positif, il y en a beaucoup quand même avec le Canada. La simple et unique présence d’Alexis Lafrenière est un point positif majeur pour l’équipe canadienne. Lafrenière l’a vécu l’an dernier et jouera un rôle de premier plan cette saison. Il est le coeur et l’âme de cette formation canadienne. La présence de Barrett Hayton et de Joe Veleno qui ont reçu une permission spéciale de leur formation LNH est aussi une excellente nouvelle pour les Hunter. Hayton évolue avec les Coyotes de l’Arizona tandis que Veleno évolue pour Grand Rapids dans la AHL. Concernant Veleno, il avait le droit d’évoluer dans la AHL en raison de son statut de joueur exceptionnel qu’il avait reçu par la CHL lorsqu’il avait 15 ans. Ces deux joueurs auront assurément un impact avec ECJ puisqu’ils jouent, eux aussi, contre des hommes cette saison.

Même si la situation devant le filet me laisse un peu perplexe actuellement, je crois que les trois gardiens qui ont été sélectionnés par les frères Hunter pourraient bien réussir à tirer leur épingle du jeu. Joel Hofer et Nico Daws affichent des statistiques extraordinaires cette saison et l’espèce de « guéguerre psychologique » qu’ils se livrent actuellement pourrait bien être extrêmement bénéfique pour le Canada. Si les deux flanchent, Olivier Rodrigue sera là pour stopper l’hémorragie.

La défensive du Canada, sans dire qu’elle sera parfaite, jouera avec beaucoup de confiance et la relance offensive de cette brigade sera tout simplement spectaculaire.

Et les autres pays?

Ceux qui me connaissent savent très bien que d’entrée de jeu, je suis toujours de ceux qui croient que les Américains forment l’équipe à battre lors de ce tournoi qui est devenu leur tasse de thé au fil des dernières années. Leur principal avantage est évidemment le fait qu’ils évoluent ensemble avec le programme de développement américain qui leur permet de se former une chimie que les autres pays n’auront pas durant le tournoi.

Et de toute façon, je n’ai qu’à vous nommer les noms de Cole Caufield, Alex Turcotte, K’Andre Miller, Arthur Kalyev, Oliver Wahlstrom et Nick Robertson et je n’aurai pas vraiment besoin de vous convaincre que cette formation sera hyper dangereuse en attaque. De plus, ils miseront sur le meilleur duo de gardiens du tournoi avec Spencer Knight et Dustin Wolf. Knight est le coéquipier de Newhook avec Boston College et son début de carrière dans la NCAA est tout simplement inhumain.

Chez les Russes, je me devais de mentionner que si Yaroslav Askarov décide de voler le show, que les Russes pourraient très bien avoir tout ce qui faut pour monter sur la plus haute marche du podium. Leur attaque marquera énormément de buts et prenez pour acquis que le jeune gardien vedette n’en laissera pas passer beaucoup durant le tournoi. Parlant d’Askarov, il sortira parmi les 10 premiers lors du prochain repêchage.

Fidèles à leurs habitudes, les deux pays scandinaves offriront une sincère opposition et on a appris dans le passé qu’il ne faut jamais les compter pour battus. Alexander Holtz et Lucas Raymond ont énormément de choses à prouver puisque les deux veulent sortir dans les trois premiers lors du repêchage. Fait à noter, le Mondial Junior 2020 pourrait très bien aligner les 6 premiers choix de l’encan 2020. Petite pensée pour Cole Perfetti qui s’est, lui aussi, fait voler une participation par le manque de jugement de l’équipe canadienne. Perfetti connaît une saison incroyable avec Saginaw et méritait pleinement d’aller déposer sa carte de visite en République tchèque.

Les Suédois enverront sur la glace l’une des meilleures offensives de ce tournoi et seront vraiment à surveiller.

Du côté de la Finlande, malgré une équipe très compétitive et une brigade défensive très solide, je crois qu’on manquera malheureusement de munitions contre des pays qui seront tout simplement trop forts pour eux.

Ma prédiction pour le top 5?

1- Suède ( Or )
2- États-Unis ( Argent )
3- Canada ( Bronze )
4- Russie
5- Finlande

Pourquoi la Suède? Parce qu’ils ont probablement la meilleure équipe de leur histoire au U20 et que trop souvent, on les a sous-estimé.

Ce tournoi 2020 sera l’un des meilleurs de l’histoire et j’ai l’impression que beaucoup de rencontres importantes se rendront jusqu’à la limite. Si tout cela se produit, l’amateur de hockey en sortira grand gagnant!

Bon tournoi les amis et j’en profite pour vous souhaiter un joyeux temps des fêtes et une heureuse année 2020.

Well
Wellhttps://www.facebook.com/WellHPA
Hockey Prospects Analyst

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read

Well : mes réponses à vos questions – Semaine du 26...

Bon vendredi mes amis, moment spécial puisque ce sera le dernier de ma série de textes provenant de cette formule. Du moins...
- Advertisment -