Ohhh que j’suis content d’amorcer officiellement ma saison de « scouting » avec ce texte qui lancera officiellement ma couverture pour la LHJMQ. J’ai, d’ailleurs, beaucoup de projets ouverts pour cette saison 2019-2020 qui sera très agréable à suivre avec le repêchage qui sera présenté au Centre Bell.

La présence de solides espoirs comme Alexis Lafrenière et Hendrix Lapierre ajoutera beaucoup de mordant à cette couverture qui sera très amusante. Je vous rappelle aussi que je serai collaborateur LHJMQ pour le Gonzo Show sur les ondes du 91.9 Sports.

Voici donc, pour amorcer la saison 2019-2020, mon top 10 des meilleurs espoirs de la LHJMQ.

1- Alexis Lafrenière – LW – Océanic de Rimouski
Jamais, il n’y aura de doutes sur le fait que le joueur de franchise de l’Océanic est le meilleur espoir de la Ligue canadienne, donc c’était totalement logique de le placer au premier rang. Lafrenière pourrait démolir littéralement la LHJMQ s’il décide d’appuyer sur l’accélérateur dès le premier match. Il fera courir les foules partout où il passera cette saison et sera le premier choix de l’encan 2020.

2- Hendrix Lapierre – C – Saguenéens de Chicoutimi
Le jeune joueur le plus mature que j’ai vu de mes yeux à Chicoutimi et je suis natif de la région, donc croyez-moi, j’en ai vu. Certains diront qu’il est un peu tôt pour les comparatifs NHL, mais je vois carrément Anze Kopitar lorsque je vois le #92 des Sags sur la glace. Il deviendra un joueur extrêmement complet dans le futur et aidera ses Saguenéens à connaître une très bonne saison.

3- Justin Barron – D – Halifax Mooseheads
J’ai eu la chance de voir Barron à son tout premier match dans la LHJMQ et j’étais complètement assommé d’apprendre qu’il disputait son tout premier match dans la Q puisqu’il avait tellement été bon et semblait tellement mature pour un jeune de son âge. Encore une fois, l’école de Cam Russell développera un superbe joueur pour la LNH. Barron pourrait même être le premier défenseur sélectionné le 26 juin prochain.

4- Jérémie Poirier – D – Saint John Sea Dogs
Le défenseur gaucher natif de Valleyfield me rappelle un peu mon bon ami Nicolas Beaudin qui a été sélectionné en première ronde par les Hawks en 2018. Défenseur relativement complet qui n’a pas peur se « jump in the rush » pour créer une chance de marquer. Capable de jouer à toutes les sauces, Poirier pourrait bien sortir lui aussi autour du 27e rang.

5- Dawson Mercer – RW – Voltigeurs de Drummondville
L’un des joueurs que je surveillerai le plus cette saison puisqu’il évolue avec « MES » Voltigeurs. J’ai eu la chance d’être l’analyste des Voltis pendant 4 saisons et j’ai encore un gros sentiment d’appartenance donc c’est toujours agréable de voir un joueur des Rouges être classé parmi les meilleurs espoirs. Non seulement Mercer est un attaquant extraordinaire, mais il est aussi un être humain extraordinaire. Toujours présent pour ses coéquipiers, son leadership pourrait bien attirer le regarde de plusieurs équipes de la LNH.

6- Théo Rochette – C – Saguenéens de Chicoutimi
Rochette forme un très solide « one two punch » en compagnie de Lapierre chez les Sags et la venue de Rafael Harvey-Pinard pourrait faire de cette attaque, l’une des meilleures de la Q cette saison. Rochette pourrait connaître, lui aussi, une grande saison et il me rappelle beaucoup la situation d’Antoine Morand à son année de repêchage, lui qui avait été le 60e choix de l’encan 2017.

7- Mavrik Bourque – C – Cataractes de Shawinigan
Tellement une cuvée cool avec un Hendrix et un Mavrik. Mis à part son nom très hot, le spectaculaire attaquant des Cats l’est aussi, très hot. Ses 25 buts l’an dernier me laissent présager une saison 2019-2020 spectaculaire et il est carrément le genre de joueurs que j’aime suivre. C’est un comparatif un peu extrêmement, mais il me rappelle les belles années d’Anthony Beauvillier à Shawinigan. Le #22 des Cataractes fera partie des joueurs à surveiller cette saison et il pourrait bien sortir en 2e ronde lui aussi.

8- Charles Beaudoin – RW – Cataractes de Shawinigan
C’est peut-être à ce rang où la coupure se fait, puisque l’écart entre Beaudoin et Rochette est tout de même grand, mais j’ai très hâte de voir ce que le petit attaquant des Cats pourrait faire cette saison. Il a tout le talent pour améliorer ses statistiques de façon considérable et pourrait passer facilement de 18 à 50 points cette saison.

9- Jérémie Biakabutuka – D – Foreurs de Val-d’Or
Max Larouche, notre nouveau venu chez Paramount me disait à quel point sa mobilité était impressionnante et que cette dernière lui permettait de se porter en attaque de façon régulière lors d’une rencontre. Ses habiletés offensives ne font aucun doute et il pourrait surprendre beaucoup de gens cette saison. Petite parenthèse j’ai adoré son oncle Tshimanga avec les Panthers de la Caroline.

10- Brady Burns – C – Saint John Sea Dogs
Encore une fois, un joueur qui pourrait surprendre cette saison dans la LHJMQ. Ses habiletés offensives sont indéniables et il doublera son total de points j’en demeure persuadé. Le genre de joueurs qui est taillé sur mesure pour amasser des points de façon régulière dans la Ligue canadienne.

Voilà, c’est ce qui conclut ce deuxième top 10 de la saison et je vous rappelle que pour me suivre sur les médias sociaux, c’est relativement simple :

Facebook : ICI 
Twitter : ICI
Twitch : ICI

Crédit photo : Océanic de Rimouski

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here